Share
La JMCA : une rencontre pour la paix et le dialogue entre les peuples

La JMCA : une rencontre pour la paix et le dialogue entre les peuples

La JMCA : une rencontre pour la paix et le dialogue entre les peuples
Summary:
En adoptant la Charte de la renaissance culturelle africaine le 24 janvier 2006 à Khartoum au Soudan, les chefs d'Etat de l'Union africaine ont voulu par cet acte fondateur faire de la culture africaine un vecteur privilégié dans le dialogue entre les pays africains et le reste du monde, et notamment à travers la JMCA, la Journée mondiale de la culture africaine.

0%

La JMCA : une rencontre pour la paix et le dialogue entre les peuples

En adoptant la Charte de la renaissance culturelle africaine le 24 janvier 2006 à Khartoum au Soudan, les chefs d’Etat de l’Union africaine ont voulu par cet acte fondateur faire de la culture africaine un vecteur privilégié dans le dialogue entre les pays africains et le reste du monde, et notamment à travers la JMCA, la Journée mondiale de la culture africaine.

Ils ont donné le coup d’envoi à ce mouvement qui veut réconcilier notre monde avec lui-même par un retour aux racines de son humanité. Le Comité de mobilisation de la JMCA et le RAPEC, le réseau africain des prometeurs et entrepreneurs culturels, lui ont prêté leur voix.

La culture africaine est un terreau des cultures qui irriguent aujourd’hui notre monde. La Journée mondiale de la culture africaine est un formidable salut du monde à ses origines. L’UNESCO fidèle à ses principes et à sa vocation a tout de suite reconnu dans cette initiative un élan légitime qu’elle se doit d’accompagner. Les chefs traditionnels de l’Afrique, les Anciens, et les acteurs culturels engagés dans la participation du continent à l’essor culturel dans le monde ont aussi compris très vite la nécessité de se mobiliser au service d’un objectif qui, au delà qu’africain, est universel.

Le monde a appris depuis quelques années à fêter le même jour la musique, parce que celle-ci s’adresse à l’imaginaire et réunit les cœurs et les esprits. Il peut faire mieux en fêtant ses origines communes en offrant à la raison l’opportunité de faire glorifier la paix et l’amitié. Cette journée pourra se décliner par l’organisation de divers évenements culturels, tels que des concerts, des pièces de théatres, des expositions ou des interprétations artistiques.

La Journée mondiale de la culture africaine peut devenir réalité : le Mali se propose d’accueillir la première édition en 2018. L’objectif ultime est que cette journée, la JMCA, soit célébrée chaque année le 24 janvier en Afrique, et partout à travers le monde.

Par Lyazid BENHAMI

Laisser un commentaire

*