Share
La Minusca affirme rétablir progressivement la sécurité dans l’Est, l’Ouest et le centre de la RCA

La Minusca affirme rétablir progressivement la sécurité dans l’Est, l’Ouest et le centre de la RCA

Adolphe Manirakiza porte-parole militaire  de la Minusca, a annoncé mercredi dernier que les forces internationales mènent en ce moment, des actions musclées pour réduire le banditisme  à Paoua et ses environs. Le retour de la sécurité est progressif dans la région, selon ce dernier.   

Le porte-parole militaire de la Minusca a reconnu la montée de l’insécurité à Paoua et ses environs, notamment à Markounda et Bossangoa. Adolphe Manirakiza a rappelé la visite du commandant de la force de la Minusca à Paoua pour s’enquérir de la situation « le commandant de la force a effectué, le 14 janvier dernier, une visite à Paoua où il a rencontré les autorités locales, les représentants des ONGs et le personnel de la Minusca sur place pour voir comment mettre en place un système de travail en commun  afin de résoudre les problèmes qui existent dans ce secteur » a-t-il expliqué.  

Selon le porte-parole militaire de la Minusca, le calme revient progressivement dans la région grâce aux efforts des forces internationales « aujourd’hui, la situation est sous contrôle. Malgré quelques cas de banditisme, le calme revient après les efforts que nos forces ont fait » a-t-il précisé.

Vladimir Monteiro, porte-parole de la Minusca

Vladimir Monteiro, porte-parole de la Minusca

Adolphe Manirakiza a signalé que du coté de Bangassou, Gambo, Béma, Ouango, Bria et Yalinga, des groupes armés considérés comme des ex-Séléka ont érigé des barrières pour rançonner la population.

Il a indiqué que les forces de la Minusca font ce qu’il faut pour combattre l’insécurité dans ces localités « nos patrouilles enlèvent à chaque fois les barricades illégalement érigées.il y a aussi le cas des personnes prises en otage par  la LRA. Pour le moment, la force de la Minusca multiplie ses patrouilles aériennes pour localiser ces groupes qui sévissent dans la Haute-Kotto afin de les anéantir », a rassuré Adolphe Manirakiza.

La Minusca a aussi annoncé le renforcement de ses patrouilles sur l’axe Bambari-Ippy et dans les villes de Grimari, à Damara et Sibut.

Depuis un mois, des bruits de botte sont signalés à Paoua et ses environs tandis que les éléments de la LRA multiplient les exactions du coté Est de la RCA. RJDH

Laisser un commentaire