Share
La pluie diluvienne en France: Les crues s’aggravent dans la région parisienne

La pluie diluvienne en France: Les crues s’aggravent dans la région parisienne

La pluie diluvienne en France: Les crues s’aggravent dans la région parisienne
Summary:
Après plusieurs jours de crues exceptionnelles, la situation restait tendue jeudi dans la région parisienne, soit en Ile-de-France, particulièrement en Seine-et-Marne, et la perspective de nouvelles pluies suscitait l'inquiétude. La Seine-et-Marne est désormais le seul département en vigilance rouge, selon Météo France. Six départements sont en vigilance orange (Essonne, Loiret, le Loir-et-Cher, le Cher, l'Indre, et l'Indre-et-Loire).

0%

La pluie diluvienne en France: Les crues s'aggravent dans la région parisienne

Une femme tente de cheminer à travers l’eau à Longjumeau, une commune française située à dix-neuf kilomètres au sud-ouest de Paris.PHOTO FRANCOIS MORI, AP

Après plusieurs jours de crues exceptionnelles, la situation restait tendue jeudi dans la région parisienne, soit en Ile-de-France, particulièrement en Seine-et-Marne, et la perspective de nouvelles pluies suscitait l’inquiétude.

La Seine-et-Marne est désormais le seul département en vigilance rouge, selon Météo France. Six départements sont en vigilance orange (Essonne, Loiret, le Loir-et-Cher, le Cher, l’Indre, et l’Indre-et-Loire).

Dans l’Essonne, le centre-ville de Longjumeau, commune de 22 000 habitants, est totalement inondé et « l’eau atteint par endroits plus de 1,30 m voire 1,50 m », a dit à l’AFP la maire Sandrine Gelot.

Plus de 2500 foyers de cette ville ne sont pas alimentés en électricité et la mairie a été provisoirement délocalisée dans un parc situé plus en hauteur.

À une vingtaine de kilomètres au sud, Corbeil-Essonnes, où la rivière Essonne se jette dans la Seine, « se prépare au choc » pour la nuit de jeudi à vendredi, car « la vague qui est en bas de l’Essonne remonte », a déclaré à l’AFP le maire Jean-Pierre Bechter.

Au total, depuis le début de l’épisode pluvieux dimanche, les secours ont effectué plus de 10 000 interventions, et évacué plus de 5000 personnes. Aucune victime n’est à déplorer. Le décès d’une octogénaire retrouvée morte dans son pavillon inondé de Seine-et-Marne n’est « pas lié » à la crue, selon les autorités locales.

Chambord et Azay-le-Rideau fermés

Manuel Valls s’est rendu à Nemours (Seine-et-Marne), visitant un gymnase où 250 habitants ont passé la nuit. Dans cette commune de 13 000 habitants, l’eau a dépassé les niveaux atteints lors de la crue historique de 1910 (4,25 m), mais commençait à baisser jeudi.

Le premier ministre a assuré que les procédures permettant la reconnaissance de catastrophe naturelle seront engagées dès le prochain conseil des ministres mercredi, et qu’un fonds exceptionnel de soutien pour les collectivités touchées par les inondations serait débloqué.

En Ile-de-France, les inondations ont causé des perturbations dans les transports, déjà affectés par une grève contre la loi travail. Aucun train Transilien, intercités ou TER ne circulait ainsi entre Paris-Montparnasse et Versailles-Chantiers, la SNCF espérant « un retour à la normale » d’ici lundi.

Dans le Loiret voisin, les inondations ont rendu « impossible » la circulation aux abords d’Orléans, a indiqué Bison futé. L’autoroute A10 était coupée au nord d’Orléans et fermée dans le sens nord-sud à partir de Saint-Arnoult et dans le sens sud-nord à partir de Tours.

Les réserves du musée Girodet, à Montargis, ont aussi été submergées par la montée soudaine de l’eau, laissant présager de coûteuses restaurations.

Près de 20 000 foyers se trouvaient privés de courant jeudi matin dans le Loiret et l’Ile-de-France en raison des inondations, a indiqué Enedis (anciennement ERDF), qui a déployé plusieurs centaines de techniciens et des dizaines de groupes électrogènes.

Dans le Loir-et-Cher, les élèves des écoles, collèges et lycées du département sont dispensés de cours et le préfet a conseillé aux habitants de rester chez eux.

Les châteaux de Chambord et d’Azay-le-Rideau, situé sur une île au milieu de l’Indre, sont fermés au public.

Dans la capitale, une partie des voies sur berges a été fermée. La Seine frôlait les 5 mètres jeudi matin, arrivant aux genoux du zouave du pont de l’Alma, célèbre statue qui sert de repère aux Parisiens. Lors de la crue historique de 1910, il avait eu de l’eau jusqu’aux épaules (8,62 m).

Quai Louis Blériot, dans la matinée, la factrice du quartier prenait en photo les péniches dont les boîtes aux lettres étaient inaccessibles en raison de la montée des eaux: « Hier les gens passaient encore à pied sur la voie sur berge, aujourd’hui, faut venir en maillot de bain ».

« Le niveau de vigilance sur Paris pourrait être revu dans la journée (passage possible de jaune à orange) », selon le ministère de l’Environnement.

La Seine pourrait atteindre le week-end prochain dans la capitale un pic, entre 5,10 et 5,70 mètres. La RATP prévoit d’enclencher un « plan prévention risque inondation » si la Seine atteint un niveau de 6,60 m. Avec AFP

Laisser un commentaire