Share
La RDC ne protège ni les humains encore moins l’environnement. L’ONU préoccupée par la dégradation de l’environnement en RDC

La RDC ne protège ni les humains encore moins l’environnement. L’ONU préoccupée par la dégradation de l’environnement en RDC

Le représentant  spécial du secrétaire général des Nations unies en Rd Congo, Martin Kobler, a exprimé récemment des craintes sur la dégradation progressive de l’environnement en République  démocratique du Congo (RDC), au cours de la conférence hebdomadaire de l’Onu, à laquelle il a assisté.

« J’encourage tout le monde à être conscient que l’environnement en Rd Congo est en danger »,  a-t-il souligné, ajoutant que c’est une grande préoccupation parce que la Rdc est l’oxygène du monde comme le Brésil l’est avec sa forêt.

Selon M. Kobler,  en  fin de  mandat, la faune et la forêt en Rdc sont menacées et si on n’y prend garde, cette situation va poser des problèmes, non seulement à la future génération des Congolais, mais aussi au monde entier.

Pour Kobler, l’environnement se dégrade au jour le jour avec une déforestation « incroyable » et non contrôlée. Il a aussi déploré l’extermination des rhinocéros en Rd Congo et la réduction des populations d’okapis et d’éléphants dans la réserve à faune okapis, dans la province orientale, au nord-est de la Rd Congo.

En cinq ans, a-t-il dit, la population d’éléphants a été réduite de 75%. Selon les experts de la réserve à faune okapis, si cette situation perdure, dans quatre ou cinq ans, il n’y aura plus d’éléphants dans ce parc.

Estimée à près de 14.000 km2, la réserve, qui est un patrimoine mondial de l’Organisation des Nations  Unies pour  la  Science,  l’Education et la  Culture (UNESCO) en péril,  abrite outre les okapis et autres animaux protégés, une forêt riche en biodiversité. Elle avait été attaquée en 2012 par des miliciens de Morgan qui avaient alors abattu des okapis.
INFOGABONPLUS

Laisser un commentaire

*