Share
La RDC sera-t-elle engloutie par les érosions ? La ville de Kananga rongée par 255 érosions

La RDC sera-t-elle engloutie par les érosions ? La ville de Kananga rongée par 255 érosions

Deux cent cinquante-cinq (255) têtes d’érosions causées essentiellement dans la ville de Kananga par des constructions anarchiques, le manque d’entretien régulier des routes et de canalisation des eaux de ruissellement dans certaines artères, ont été dénombrées dans cette agglomération urbaine, selon un état des lieux dressé par la Cellule de liaison parlementaire provinciale (CLPP), a appris l’ACP.

La commune de Kananga en compte 96 dont 6 au quartier Malandji, 55 à Tshinsambi, 30 à Kamayi, 19 au Plateau et 9 à Mpemba.

La commune de Ndesha compte à elle seule 59 sites d’érosions, dont 15 à Tshibandabanda, 12 à Ndesha, 4 à Lubuwa, 24 à Kamilabi et 4 à Kamupongo. La municipalité de Lukonga est rongée par 19 érosions : 1 à Kamulumba vers Kasasa, 2 au quartier Mulunda, 5 à Mabondo, 6 à Itabayi et 4 au Bel’air.

La commune de Nganza fait face à 35 érosions, tandis que la municipalité de Katoka en dispose 46 dont 9 à Tukombe, 5 à Kapanda, 3 à Kele-Kele, 22 à Mpokolo et 6 à Katoka 2. La CLPP en a appelé à la synergie d’actions entre l’autorité publique et la population dans la lutte anti érosive à mener dans cette ville.
Kananga, ACP

Laisser un commentaire