Share
La rencontre bidonnée entre François Hollande et Lucette fait le buzz

La rencontre bidonnée entre François Hollande et Lucette fait le buzz

Quand le président français rencontre la population, rien n’est laissé au hasard…

Jeudi 29 octobre, à l’occasion d’un déplacement en Lorraine, François Hollande en a profité pour faire une pause-café chez Lucette Brochet, ancienne infirmière à la retraite, résidant à Vandœuvre-lès-Nancy.

Les détails de cette visite minutieusement préparée ont été rendus publics par Lucette en personne sur la chaîne BFM-TV.

marine

La rencontre aux allures improvisées relevait en réalité d’une véritable mise en scène. Une journaliste de BFMTV est allée voir Lucette Brochet, qui lui a raconté la préparation de cette rencontre.

« Une dame de la mairie est venue avant, pour faire mon ménage », évoque ainsi Lucette, proche du maire socialiste de la ville. Le café servi à François Hollande avait été préparé à la mairie « dans des thermos », précise encore Lucette Brochet.

En outre, tous les sujets n’étaient pas les bienvenus lors de cette rencontre qui se voulait décontractée.

mariani

« Mardi, des gens sont venus, de l’Elysée, pour me poser des questions, pour savoir ce que je devais dire et ne pas dire. Je voulais dire qu’il s’occupait beaucoup d’immigrés et pas beaucoup des clochards qui crèvent dans la rue, mais ça, il ne fallait pas que je le dise », a confié Lucette.

Lors de sa visite, le président lui a posé les mêmes questions que les conseillers de l’Elysée qui avaient préparé la rencontre.

Pas rancunière, la retraitée a toutefois indiqué qu’il s’agissait pour elle d’une belle expérience. »C’était génial, je suis tombée sous le charme de monsieur le Président », sourit-elle.

La presse française n’est quant à elle pas en reste pour critiquer cette opération de com’ présidentielle frappante de spontanéité.

«Non seulement cela ne montrera pas un président connecté aux Français mais un président « Roi Soleil » qui consent à visiter ses sujets et à leur poser des questions aussi convenues que débiles, mais (…) pire (si cela est possible) que devant cette fausse et artificielle proximité, tout le monde aura alors en mémoire l’expression des « sans dents » révélée par Valérie Trierweiler. Lucette Brochet, François Pignon, tout cela fait quand même bien dîner de cons», déplore le Nouvel Obs.

La rencontre « bidonnée » n’a pas laissé de marbres les internautes non plus, qui y ont envoyé des tweets plus acides les uns que les autres:

lucette 1 lucette 2

 

 

 

Laisser un commentaire

*