Share
L’amitié entre l’Allemagne et Israël contrariée : un scepticisme croissant fripe l’amitié entre l’Allemagne et Israël

L’amitié entre l’Allemagne et Israël contrariée : un scepticisme croissant fripe l’amitié entre l’Allemagne et Israël

L’amitié entre l’Allemagne et Israël contrariée : un scepticisme croissant fripe l’amitié entre l’Allemagne et Israël
Summary:
Selon un article de l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, un scepticisme croissant fripe l'amitié entre l'Allemagne et Israël. "Au sein du gouvernent allemand, il y a de plus en plus le sentiment que le gouvernement de Benjamin Netanyahu instrumentalise notre amitié", affirme Rolf Mützenich, le député du parti social-démocrate (SPD), cité par l'hebdomadaire.

0%

L’amitié entre l'Allemagne et Israël contrariée : un scepticisme croissant fripe l'amitié entre l'Allemagne et Israël


Selon un article de l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, un scepticisme croissant fripe l’amitié entre l’Allemagne et Israël. « Au sein du gouvernent allemand, il y a de plus en plus le sentiment que le gouvernement de Benjamin Netanyahu instrumentalise notre amitié », affirme Rolf Mützenich, le député du parti social-démocrate (SPD), cité par l’hebdomadaire.

L’hebdomadaire rappelle que l’Allemagne, malgré les interventions de M. Netanyahu, a voté en janvier une résolution de l’Union Européenne qui condamne la poursuite de la colonisation israélienne dans les territoires palestiniens.

Merkel aurait demandé à plusieurs reprises à Netanyahu de cesser la construction de colonies en Cisjordanie qui endigue la formation d’un Etat indépendant palestinien.

« Angela Merkel et son ministre des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier estiment qu’Israël risque de se transformer en un régime d’apartheid, s’il abandonne l’idée d’une solution à deux Etats », a poursuivi l’article.

En janvier dernier, l’Union européenne a condamné la colonisation illégale en droit international et critiqué les démolitions et les annulations de projets y compris ceux financés par l’UE, ainsi que les évictions de Palestiniens.

Il existe des preuves selon lesquelles les relations entre Berlin et Tel-Aviv se sont gâtées dont l’annulation par l’Allemagne de son aide financière à Israël dans la vente de croiseurs lance-missiles, rappelle le journal.

Laisser un commentaire

*