Share
L’ambassade saoudienne de Téhéran incendié : L’Arabie saoudite rompt ses relations diplomatiques avec l’Iran

L’ambassade saoudienne de Téhéran incendié : L’Arabie saoudite rompt ses relations diplomatiques avec l’Iran

L’Arabie saoudite a annoncé ce dimanche la rupture de ses relations diplomatiques avec l’Iran en réaction à l’attaque de son ambassade à Téhéran, qui fait suite à l’exécution de Baqer al-Nimr, un dignitaire religieux chiite.
 
Le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Jubeir, a annoncé ce dimanche la rupture des relations diplomatiques de l’Arabie saoudite avec l’Iran, après l’attaque de son ambassade à Téhéran et la réaction iranienne à l’exécution d’un dignitaire religieux chiite saoudien.
 
L’Arabie saoudite a décidé de “rompre ses relations diplomatiques avec l’Iran et exige le départ sous 48 heures des membres de la représentation diplomatique iranienne”, a-t-il déclaré dans une conférence de presse à Ryad.
 
La tension entre le royaume saoudien et l’Iran est montée après l’exécution en Arabie Saoudite de Baqer al-Nimr, un dignitaire religieux chiite. A 56 ans, ce cheikh été connu pour être un opposant virulent à la dynastie régnante. En 2011, il avait été l’une des figures des manifestations qui avaient éclaté dans la foulée du printemps arabe.
Le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir a annoncé la rupture des relations diplomatiques de l'Arabie saoudite avec l'Iran. afp.com/FAYEZ NURELDINE
Le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir a annoncé la rupture des relations diplomatiques de l’Arabie saoudite avec l’Iran. afp.com/FAYEZ NURELDINE
 
L’ambassade saoudienne de Téhéran incendié
Dans la nuit de samedi à dimanche, des manifestants ont lancé des cocktails Molotov contre l’ambassade saoudienne de Téhéran, incendiant une partie du bâtiment. Les émeutiers ont ensuite pu pénétrer dans l’enceinte diplomatique avant d’en être chassés par la police. “Le feu a détruit l’intérieur de l’ambassade”, a raconté à un témoin sur place.
 
 
A Machhad, la deuxième ville d’Iran, des manifestants ont également attaqué et incendié le consulat saoudien. Plus tôt dans la journée, le ministre des affaires étrangères de la République islamique a menacé directement le pouvoir en place en Arabie saoudite. “Le gouvernement saoudien soutient d’un côté les mouvements terroristes et extrémistes et dans le même temps utilise le langage de la répression et la peine de mort contre ses opposants intérieurs (…) il paiera un prix élevé pour ces politiques”, a-t-il déclaré.
 
L’ambassadeur d’Iran convoqué
Le guide suprême, l’ayatollah Khamenei s’est lui aussi exprimé ce dimanche. “Sans aucun doute, le sang de ce martyr versé injustement portera ses fruits et la main divine le vengera des dirigeants saoudiens”, a déclaré le responsable religieux.
 
Dans la journée de samedi, le ministère saoudien des Affaires étrangères avait convoqué l’ambassadeur d’Iran pour protester contre “les déclarations agressives” de Téhéran. Arte News avec AFP

Laisser un commentaire