Share
L’attaque des rebelles ADF ne dissuadera pas l’Ouganda de poursuivre ses opérations en RDC

L’attaque des rebelles ADF ne dissuadera pas l’Ouganda de poursuivre ses opérations en RDC

L’armée ougandaise a condamné mardi l’attaque perpétrée par les rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF) contre l’armée de la République démocratique du Congo (RDC), qui a fait trois morts parmi les soldats congolais.

L’attaque des rebelles ADF ne dissuadera pas l’Ouganda de poursuivre ses opérations en RDC
Summary:
L'armée ougandaise a condamné mardi l'attaque perpétrée par les rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF) contre l'armée de la République démocratique du Congo (RDC), qui a fait trois morts parmi les soldats congolais.

0%

L'attaque des rebelles ADF ne dissuadera pas l'Ouganda de poursuivre ses opérations en RDC

User Rating: 0 (0 votes)

L’armée ougandaise a condamné mardi l’attaque perpétrée par les rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF) contre l’armée de la République démocratique du Congo (RDC), qui a fait trois morts parmi les soldats congolais.

Le porte-parole de l’armée ougandaise, Richard Karemire, a déclaré à Xinhua que l’attaque lancée lundi par les ADF contre la base militaire de Muzambay dans la province du Nord-Kivu était une tentative désespérée de survie après les attaques de l’armée ougandaise et l’offensive en cours lancée par les troupes congolaises.

Au moins trois soldats de l’armée congolaise auraient été tués et cinq autres blessés alors qu’ils repoussaient l’attaque des ADF.

“Les attaques des ADF contre les forces amies ne freineront pas les efforts régionaux visant à les éliminer”, a affirmé M. Karemire.

“L’armée ougandaise continuera à coordonner ses opérations avec l’armée congolaise contre ces ennemis de la paix”, a-t-il souligné.

Deux jours à peine avant l’attaque des ADF, l’armée congolaise avait annoncé samedi une offensive contre le groupe rebelle, l’accusant d’avoir tué 14 casques bleus tanzaniens et cinq soldats congolais déployés auprès de la mission de l’ONU le mois dernier.

Les ADF, qui étaient basées à l’origine dans l’ouest de l’Ouganda avant de fuir vers l’est de la RDC, sont accusées du meurtre et du massacre de soldats et de civils ainsi que de viols et d’enlèvements survenus ces trois derniers mois dans l’est de la RDC, selon les autorités congolaises.

(Rédacteurs :Wei SHAN, Guangqi CUI)

Laisser un commentaire