Share
Le Burundi renforce sa présence militaire sur la frontière avec la RDC, à Uvira

Le Burundi renforce sa présence militaire sur la frontière avec la RDC, à Uvira

La ville d’Uvira, frontalière avec le Burundi, dans l’Est de la RDC est le théâtre depuis dimanche de violents affrontements entre des miliciens et les forces congolaises

Le Burundi renforce sa présence militaire sur la frontière avec la RDC, à Uvira
Summary:
La ville d'Uvira, frontalière avec le Burundi, dans l'Est de la RDC est le théâtre depuis dimanche de violents affrontements entre des miliciens et les forces congolaises

0%

Le Burundi renforce sa présence militaire sur la frontière avec la RDC

User Rating: 0 (0 votes)

La ville d’Uvira, frontalière avec le Burundi, dans l’Est de la RDC est le théâtre depuis dimanche de violents affrontements entre des miliciens et les forces congolaises

Le Burundi a renforcé jeudi sa présence militaire au niveau de sa frontière avec la République Démocratique du Congo (RDC) au niveau de la ville d’Uvira, théâtre depuis dimanche de violents affrontements entre des miliciens et les forces armées congoalaises.

“Les militaires burundais y sont déployés pour sécuriser le secteur et rassurer les citoyens burundais riverains de la frontière avec la RDC, gagnés par la peur à cause des tirs entendus dans ce secteur”, a déclaré ce jeudi à la radio d’Etat, Rtnb, le colonel Gaspard Baratuza, porte-parole de l’armée.

“Il s’agit de combats internes opposant, depuis le début de cette semaine, la milice des Maï-maï aux militaires congolais”, a-t-il précisé, appelant les Burundais vivant dans la zone frontalière avec la RDC à rester vigilants et de signaler aux militaires tout mouvement suspect.

Ces déclarations viennent contrecarrer les bruits qui courent, depuis quelques jours, selon lesquels les combats en cours à proximité de la frontière avec la RDC prépareraient une attaque lancée contre Bujumbura par les différentes rébellions burundaises agissant depuis l’Est de la RDC.

L’Est de la RDC héberge en effet au moins trois mouvements rebelles burundais ayant déjà déclaré la guerre contre le régime de Bujumbura. Il s’agit du Front national de libération (FNL), la Résistance pour un Etat de droit (RED-Tabara) et des Forces populaires du Burundi (FPB).

La Mission onusienne en RDC a annoncé, jeudi, avoir déployé des troupes à Uvira en réponse aux affrontements opposant des présumés groupes armés aux forces congolaises dans cette localité.

Le Burundi a plongé dans une grave crise politico-sécuritaire depuis que le président Pierre Nkurunziza avait annoncé, fin avril 2015, sa candidature à un troisième mandat, jugé non constitutionnel par l’opposition, la société civile et de larges pans de son propre parti.

Les violences consécutives à cette crise ont déjà fait plus d’un millier de morts et poussé plus de 400.000 personnes à fuir le pays, selon le rapport de l’agence de l’ONU pour les réfugiés (UNHCR) publié le 25 septembre 2017.  Agence ANALOU

Laisser un commentaire