Share
Le chef du Pentagone se trouvait à Djibouti: la présence de la Chine à Djibouti inquiète les USA

Le chef du Pentagone se trouvait à Djibouti: la présence de la Chine à Djibouti inquiète les USA

Le chef du Pentagone se trouve à Djibouti pour visiter une base américaine installée dans ce petit pays africain d’une très grande importance stratégique.

En périple régional d’une semaine en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, le secrétaire américain à la Défense est arrivé le dimanche 23 avril à Djibouti pour visiter le camp Lemonnier. La base en question accueille environ 4 000 militaires américains et se situe au sud de la mer Rouge. Elle est le principal centre des opérations de l’armée américaine au Yémen et en Somalie.

Le chef du Pentagone se trouvait à Djibouti: la présence de la Chine à Djibouti inquiète les USA
Summary:
Le chef du Pentagone se trouve à Djibouti pour visiter une base américaine installée dans ce petit pays africain d'une très grande importance stratégique. En périple régional d’une semaine en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, le secrétaire américain à la Défense est arrivé le dimanche 23 avril à Djibouti pour visiter le camp Lemonnier. La base en question accueille environ 4 000 militaires américains et se situe au sud de la mer Rouge. Elle est le principal centre des opérations de l’armée américaine au Yémen et en Somalie.

0%

Le chef du Pentagone se trouve à Djibouti: la présence de la Chine à Djibouti inquiète les USA

User Rating: 0 (0 votes)

Le chef du Pentagone se trouve à Djibouti pour visiter une base américaine installée dans ce petit pays africain d’une très grande importance stratégique.

En périple régional d’une semaine  en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, le secrétaire américain à la Défense est arrivé le dimanche 23 avril à Djibouti pour visiter  le camp Lemonnier. La  base en question accueille environ 4 000 militaires américains et se situe au sud de la mer Rouge. Elle est le principal centre des opérations de l’armée américaine au Yémen et en Somalie.

Les États-Unis ont commencé un vaste déploiement de troupes dans le sud du Yémen qu’ils espèrent séparer du nord par Riyad interposé pour imposer un contrôle total sur le détroit de Bab el-Mandeb. C’est par ce détroit que se font 40% du trafic des marchandises. La Chine prend activement part à ce trafic maritime, ce qui rend doublement importante sa présence dans la corne de l’Afrique.

D’ailleurs, les États-Unis se sont dits inquiets quant à la Chine qui a installé une base militaire non loin de la leur.

Situé dans la Corne de l’Afrique, limitrophe de l’Éthiopie, de l’Érythrée, de la Somalie et du Yémen, Djibouti accueille également deux autres bases militaires japonaise et française.

Prétextant la lutte contre les groupes terroristes al-Shebeb et Al-Qaïda opérant respectivement en Somalie et au Yémen, les États-Unis se servent de cette base pour doper leur présence militaire en Afrique.

Avant son passage à Djibouti le chef  du Pentagone était en visite en Palestine occupée et en Arabie saoudite où il a souligné la volonté de Washington de passer à l’acte et de réprimer la résistance du peuple yéménite qui s’oppose à l’expansionnisme américain dans cette région.

Laisser un commentaire