Share
Le fils de Boris Becker, Noah Becker veut porter plainte pour insulte raciste

Le fils de Boris Becker, Noah Becker veut porter plainte pour insulte raciste

Noah Becker, le fils de l’ancien joueur de tennis allemand Boris Becker, veut porter plainte pour insulte raciste contre un député du parti d’extrême droite AfD qui l’a qualifié sur les réseaux sociaux de «petit demi-nègre», rapporte Bild mercredi.

Le jeune homme de 23 ans, fils de l’ex-champion resté très célèbre en Allemagne et de Barbara Becker, a pris cette décision en accord avec son père, poursuit le journal sur son site internet.

Le fils de Boris Becker, Noah Becker veut porter plainte pour insulte raciste
Summary:
Noah Becker, le fils de l'ancien joueur de tennis allemand Boris Becker, veut porter plainte pour insulte raciste contre un député du parti d'extrême droite AfD qui l'a qualifié sur les réseaux sociaux de «petit demi-nègre», rapporte Bild mercredi. Le jeune homme de 23 ans, fils de l'ex-champion resté très célèbre en Allemagne et de Barbara Becker, a pris cette décision en accord avec son père, poursuit le journal sur son site internet.

0%

Le fils de Boris Becker veut porter plainte pour insulte raciste

User Rating: 0 (0 votes)

Noah Becker, le fils de l’ancien joueur de tennis allemand Boris Becker, veut porter plainte pour insulte raciste contre un député du parti d’extrême droite AfD qui l’a qualifié sur les réseaux sociaux de «petit demi-nègre», rapporte Bild mercredi.

Le jeune homme de 23 ans, fils de l’ex-champion resté très célèbre en Allemagne et de Barbara Becker, a pris cette décision en accord avec son père, poursuit le journal sur son site internet.

«J’ai été mandaté pour prendre immédiatement toutes les mesures juridiques contre Jens Maier, député du Bundestag, en raison de ce Tweet clairement raciste», a indiqué à Bild l’avocat de la famille Becker, Christian-Oliver Moser.

Jens Maier, ancien juge de Dresde et élu député de l’Alternative pour l’Allemagne le 24 septembre, avait qualifié dans un tweet le jeune homme de «petit demi-nègre». Le grand-père maternel du jeune homme est un afro-américain.

Le message a depuis été effacé par Twitter et l’élu d’extrême droite a assuré au journal Bildqu’il n’était pas l’auteur de ce tweet posté sur son compte officiel par un collaborateur, selon lui.

C’est la deuxième fois en quelques jours que des députés de l’AfD suscitent un tollé avec des tweets racistes et xénophobes.

La députée et figure de premier plan du parti Beatrix von Storch a ainsi évoqué sur le même réseau social les «hordes d’hommes barbares, musulmans et violeurs» dans une référence explicite aux agressions racistes commises dans la nuit du Nouvel An il y a deux ans à Cologne et attribuées à des migrants.

À l’issue des législatives de septembre, plus de 90 députés de l’AfD sont entrés à la chambre basse du Parlement, provoquant un choc considérable dans une Allemagne qui se voulait jusqu’ici une démocratie exemplaire en raison de son lourd passé nazi.

L’AfD joue sur une certaine défiance envers les responsables politiques des partis traditionnels et sur les inquiétudes, voire le rejet d’une partie de la population face au million de migrants arrivés depuis 2015 en Allemagne.

Laisser un commentaire