Share
Qui connait Alejandro Castro Espin, le fils de Raul Castro? L’homme-clé du dégel (négociations secrètes) avec les États-Unis

Qui connait Alejandro Castro Espin, le fils de Raul Castro? L’homme-clé du dégel (négociations secrètes) avec les États-Unis

Alejandro Castro Espin, fils unique du président cubain Raul Castro, a représenté son pays de 2013 à 2014 dans les négociations secrètes qui ont conduit au dégel historique avec les États-Unis, a révélé l’ex-chef de l’Église cubaine.

M. Castro Espin, 51 ans, était «à la tête de la délégation cubaine» qui participait à ces pourparlers dans le plus grand secret au Canada, a déclaré Jaime Ortega dans un discours prononcé lors d’une conférence aux États-Unis et récemment publié par la revue catholique Espacio Laical («Espace laïque»).

Qui connait Alejandro Castro Espin, le fils de Raul Castro? L’homme-clé du dégel (négociations secrètes) avec les États-Unis
Summary:
Alejandro Castro Espin, fils unique du président cubain Raul Castro, a représenté son pays de 2013 à 2014 dans les négociations secrètes qui ont conduit au dégel historique avec les États-Unis, a révélé l'ex-chef de l'Église cubaine. M. Castro Espin, 51 ans, était «à la tête de la délégation cubaine» qui participait à ces pourparlers dans le plus grand secret au Canada, a déclaré Jaime Ortega dans un discours prononcé lors d'une conférence aux États-Unis et récemment publié par la revue catholique Espacio Laical («Espace laïque»).

0%

Qui connait Alejandro Castro Espin, le fils de Raul Castro? L'homme-clé du dégel (négociations secrètes) avec les États-Unis

Alejandro Castro Espin, fils unique du président cubain Raul Castro, a représenté son pays de 2013 à 2014 dans les négociations secrètes qui ont conduit au dégel historique avec les États-Unis, a révélé l’ex-chef de l’Église cubaine.

M. Castro Espin, 51 ans, était «à la tête de la délégation cubaine» qui participait à ces pourparlers dans le plus grand secret au Canada, a déclaré Jaime Ortega dans un discours prononcé lors d’une conférence aux États-Unis et récemment publié par la revue catholique Espacio Laical («Espace laïque»).

Mgr Ortega, récemment remplacé à la tête de l’Église cubaine à 80 ans, fut le messager du pape François au cours de ces 18 mois de négociations qui ont débouché sur l’annonce inattendue d’un rapprochement entre Cuba et les États-Unis le 17 décembre 2014.

Le gouvernement cubain avait confirmé a posteriori la tenue de ces échanges directs et le rôle décisif du pape François, mais n’avait jamais dévoilé l’identité des négociateurs.

L’équipe américaine était pour sa part conduite par Ricardo Zuñiga, responsable du continent américain au sein du Conseil de sécurité nationale de l’ex-administration de Barack Obama, a rappelé l’ex-archevêque de La Havane.

Le colonel Alejandro Castro Espin, spécialiste des relations internationales et auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet, est une figure influente mais peu connue du grand public à Cuba puisqu’il n’apparaît que très rarement.

De nombreux observateurs avaient toutefois été surpris de le voir présent en avril 2015 lors des premiers entretiens directs tenus entre MM. Obama et Castro en marge d’un sommet régional au Panama.

En vue du renouvellement générationnel prévu en février 2018 à la tête de l’État cubain, plusieurs analystes estiment qu’Alejandro Castro pourrait être amené à jouer un rôle plus exposé derrière le dauphin désigné du président Castro, l’actuel vice-président Miguel Diaz-Canel.

Le discours du cardinal Ortega contient une autre révélation sur le choix de la date de l’annonce historique du rapprochement entre les deux anciens ennemis de la guerre froide. Selon lui le 17 décembre (2014) a été choisi puisqu’il s’agit de la date de naissance du pape.

Laisser un commentaire