Share
Le fils du président du Congo relâché malgré un excès de vitesse et un défaut de permis

Le fils du président du Congo relâché malgré un excès de vitesse et un défaut de permis

Le fils du président du Congo a-t-il bénéficié d’un traitement de faveur en raison de son statut diplomatique ? Selon nos informations, l’homme n’a pas été inquiété après avoir été contrôlé lundi après-midi à 72 km/h au lieu des 50 autorisés, dans le Bois de Boulogne à Paris (16e arrondissement).

Outre cet excès de vitesse, il a présenté aux policiers un permis de conduire qui s’est révélé être « invalide », une fois le système national des permis de conduire (SNPC) interrogé.
« Courtois »

L’homme, au volant d’une Mercedes, a alors été invité à rejoindre le véhicule de police pour être emmené au commissariat afin d’être présenté à un officier de police judiciaire (OPJ), procédure habituelle pour les conducteurs sans permis.

Mais plutôt que de les rejoindre, l’homme au volant de la voiture a sorti son passeport diplomatique de la République du Congo, portant la mention « Fils du Président de la République ». Les policiers, qui relèvent toutefois la « courtoisie » du contrevenant, ont alors pris attache avec le Quai d’Orsay.

Véhicule verbalisé pour excès de vitesse

« Ne pouvant retenir la personne plus longtemps, celle-ci étant accompagnée, [nous] prenons la décision de ne pas la retenir », justifie le fonctionnaire dans un document interne que 20 Minutes s’est procuré.

« Il est regrettable que le code de la route ne s’applique pas à tout le monde de la même façon », relève-t-on au sein du syndicat Unité-SGP-FO. Les policiers ont toutefois verbalisé le véhicule pour « excès de vitesse inférieur à 20km/h ».

Source : 20 minutes

 

Laisser un commentaire

*