Share
Le Ghana célèbre ses vétérans et héros de la Seconde Guerre mondiale

Le Ghana célèbre ses vétérans et héros de la Seconde Guerre mondiale

Le Ghana célèbre ses vétérans et héros de la Seconde Guerre mondiale
Summary:
Le président ghanéen Nana Addo ankwa Akufo-Addo a dirigé mardi une cérémonie solennelle à Accra en l'honneur des vétérans et héros de la Seconde Guerre mondiale. Cet événement commémorait également le 69ème anniversaire de la tuerie de trois ex-soldats colons de la Force royale des frontières d'Afrique de l'Ouest par la police britannique le 28 février 1948.

0%

Le Ghana célèbre ses vétérans et héros de la Seconde Guerre mondiale

Le président ghanéen Nana Addo ankwa Akufo-Addo a dirigé mardi une cérémonie solennelle à Accra en l’honneur des vétérans et héros de la Seconde Guerre mondiale.

Cet événement commémorait également le 69ème anniversaire de la tuerie de trois ex-soldats colons de la Force royale des frontières d’Afrique de l’Ouest par la police britannique le 28 février 1948.

Un contingent tiré de l’armée de l’air, de l’armée de terre, de la marine, de la police et de l’association des vétérans du Ghana (VAG) a organisé un défilé. Des couronnes de fleur ont été déposées par les représentants du gouvernement et du peuple du Ghana, des services de sécurité, des VAG, des autorités traditionnelles et des familles, à la mémoire des héros tombés.

Le président Akufo-Addo a déclaré que cette journée était réellement sacrée pour la liberté et l’indépendance du Ghana. “Sans cette journée, peut-être que le Ghana n’aurait pas obtenu son indépendance si rapidement”, a-t-il dit.

Le ministre de la Défense, Dominic Nitiwul, a déclaré que le gouvernement fournirait un soutien financier pour veiller aux besoins des vétérans du Ghana.

Le 28 février 1948, un certain nombre d’ex-soldats défilaient d’Accra au château de Christiansborg pour présenter une pétition au gouverneur sur leurs pensions de guerre impayées lorsqu’ils ont été interceptés à un carrefour par un contingent de policiers armés. Le chef de ce contingent, Colin Imray, leur a ordonné de se disperser et lorsqu’ils ont refusé d’obéir, il a donné l’ordre à la police d’ouvrir le feu, tuant trois ex-soldats.

La nouvelle de la mort de ces ex-soldats s’est répandue rapidement, entraînant des émeutes et un effondrement de l’ordre à Accra et dans d’autres régions du pays. Cet incident a encouragé les mouvements anticolonialistes sur la Gold Coast, réclamant que le gouvernement forme une commission pour enquêter sur ces meurtres. La commission a recommandé l’autodétermination de la Gold Coast, aboutissant plus tard à l’indépendance du pays le 6 mars 1957.

Laisser un commentaire