Share
Le groupe Bolloré réalise un CA 2,4 milliards d’euros avec une baisse 9% par rapport à 2015

Le groupe Bolloré réalise un CA 2,4 milliards d’euros avec une baisse 9% par rapport à 2015

Le groupe Bolloré réalise un CA 2,4 milliards d’euros avec une baisse 9% par rapport à 2015
Summary:
Le groupe Bolloré a réalisé pour la période s'achevant au 31 mars 2016, son chiffre d'affaires de premier trimestre le moins bon depuis 2012. Ce dernier s'est hissé à seulement 2,4 milliards d'euros, en baisse de 9% comparé à celui généré à la fin mars 2015. Ce trimestre aura aussi été la moins productif pour le groupe français au cours des 14 derniers trimestres (depuis le quatrième trimestre 2012).

0%

Le groupe Bolloré réalise un CA 2,4 milliards d'euros avec une baisse 9% par rapport à 2015

Le groupe Bolloré a réalisé pour la période s’achevant au 31 mars 2016, son chiffre d’affaires de premier trimestre le moins bon depuis 2012. Ce dernier s’est hissé à seulement 2,4 milliards d’euros, en baisse de 9% comparé à celui généré à la fin mars 2015. Ce trimestre aura aussi été la moins productif pour le groupe français au cours des 14 derniers trimestres (depuis le quatrième trimestre 2012).

Enfin, même si les premiers trimestres sont souvent marqués par des replis, celui de 2016 affiche le plus grand écart négatif avec un précédent quatrième trimestre depuis 2013. Au premier trimestre 2013, l’activité avait baissé de 10,6% comparée au quatrième trimestre 2012. Au premier trimestre 2014, il a chuté de 11% et au premier trimestre 2015, il baissait de seulement 8,6% comparé au précédent quatrième trimestre. Mais pour 2016, le repli est de 14,8% comparé au quatrième trimestre 2015, qui lui-même à 2,8 milliards d’euros, était le moins bon des derniers trimestres, au cours des quatre années précédentes. Voilà pour les chiffre

Le groupe a expliqué cette contre-performance par la baisse du chiffre d’affaire sur sa principale activité (logistiques et transports), qui s’affiche en retrait de 8%, en comparaison à celui du premier trimestre 2015. « Alors que les volumes de nos activités dans le monde (États-Unis, Europe, Asie) sont globalement en hausse, la situation dans certains pays d’Afrique (Gabon, Congo, Nigeria, Mozambique et Angola) est impactée par la baisse des prix des matières premières et du pétrole », a-t-il indiqué.

Bolloré a aussi souffert d’un repli marqué dans ses activités de logistique pétrolière dont les revenus ont reculé de 25% sur la période de référence. Dans le registre de bonnes nouvelles, on peut relever, la progression de 6% du chiffre d’affaires communication et de 17% de celui du segment stockage électricité et solutions, même si ce dernier représente seulement 2,8% de ce chiffre d’affaires trimestriel.

 En guise de perspectives, le groupe indique, concernant l’Afrique, que les performances des activités qui y sont menées, commencent à être pénalisées par la baisse du prix du pétrole et des matières premières, sans donner plus de détail. Mais d’un point de vue global, les gestionnaires d’actifs et autres fonds, sont d’avis que la reprise devrait se confirmer en Afrique, comme dans la plupart des marchés émergents.

Le groupe devra aussi surveiller sa dette, dont le gearing (ratio dette/capitaux propres), après avoir chuté continuellement jusqu’à 16,21% à la fin 2014, a rebondit en 2015 à 38%.

Sur l’Euronext Paris, le marché financier français où l’entreprise est cotée, les investisseurs se sont montrés frileux à l’annonce de ces résultats du premier trimestre. Vendredi 13 mai le titre Bolloré a baissé de 6,2% soit la plus forte chute depuis le 24 août 2015. La tendance baissière s’est poursuivie avec plus de modération ce lundi 16 mai, avec un repli de 1,8% dans un volume de titres négociés d’une valeur de 2,5 millions d’euros. AGENCE ECOFIN

Laisser un commentaire

*