Share
La tension monte depuis l’arrivée de Trump: le guide suprême iranien Ali Khamenei qualifie Israël de tumeur cancéreuse

La tension monte depuis l’arrivée de Trump: le guide suprême iranien Ali Khamenei qualifie Israël de tumeur cancéreuse

La tension monte depuis l’arrivée de Trump: le guide suprême iranien Ali Khamenei qualifie Israël de tumeur cancéreuse
Summary:
L'ayatollah Ali Khamenei, a qualifié mardi Israël de "tumeur cancéreuse" et prôné "la libération totale de la Palestine", lors d'une conférence internationale de soutien aux Palestiniens à Téhéran. "Cette tumeur cancéreuse a progressé par étapes et son traitement doit aussi se faire par étapes", a déclaré l'ayatollah Khamenei. "Plusieurs intifadas et actes de résistance ont permis d'atteindre des objectifs d'étape très importants et continuent (...) jusqu'à la libération totale de la Palestine," a-t-il ajouté.

0%

La tension monte depuis l'arrivée de Trump: le guide suprême iranien Ali Khamenei qualifie Israël de tumeur cancéreuse

L’ayatollah Ali Khamenei, a qualifié mardi Israël de « tumeur cancéreuse » et prôné « la libération totale de la Palestine », lors d’une conférence internationale de soutien aux Palestiniens à Téhéran.

« Cette tumeur cancéreuse a progressé par étapes et son traitement doit aussi se faire par étapes », a déclaré l’ayatollah Khamenei. « Plusieurs intifadas et actes de résistance ont permis d’atteindre des objectifs d’étape très importants et continuent (…) jusqu’à la libération totale de la Palestine, » a-t-il ajouté.

Ce discours intervient alors que le nouveau président américain Donald Trump a opté pour une position dure à l’égard de Téhéran notamment en soutien à Israël.

« Forces jumelles de l’islam »

En visite à Washington, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a vanté la semaine dernière une « occasion sans précédent car nombre de pays arabes ne considèrent plus Israël comme un ennemi mais comme un allié face à l’Iran et à l’EI, les forces jumelles de l’islam qui nous menacent tous ».

L’Iran soutient les groupes islamistes palestiniens et le Hezbollah libanais, qualifiés par les responsables iraniens comme faisant partie du mouvement de la « résistance » face à Israël. afp

Laisser un commentaire

*