Share
Le Kenya propose la création d’un fonds pour la reconstruction de la Somalie

Le Kenya propose la création d’un fonds pour la reconstruction de la Somalie

Le Kenya a proposé samedi, lors d’un sommet régional sur la situation des réfugiés en Somalie, la création d’un fonds fiduciaire pour aider à la reconstruction de la nation de la Corne de l’Afrique.

Le président kényan Uhuru Kenyatta, qui a accueilli le Sommet spécial de l’Autorité intergouvernementale sur le développement (IGAD) sur la Somalie à Nairobi, a déclaré que la mobilisation de ressources financières est un élément crucial dans la reconstruction des infrastructures sociales et économiques en Somalie.

Le Kenya propose la création d’un fonds pour la reconstruction de la Somalie
Summary:
Le Kenya a proposé samedi, lors d'un sommet régional sur la situation des réfugiés en Somalie, la création d'un fonds fiduciaire pour aider à la reconstruction de la nation de la Corne de l'Afrique. Le président kényan Uhuru Kenyatta, qui a accueilli le Sommet spécial de l'Autorité intergouvernementale sur le développement (IGAD) sur la Somalie à Nairobi, a déclaré que la mobilisation de ressources financières est un élément crucial dans la reconstruction des infrastructures sociales et économiques en Somalie.

0%

Le Kenya a proposé samedi, lors d’un sommet régional sur la situation des réfugiés en Somalie, la création d’un fonds fiduciaire pour aider à la reconstruction de la nation de la Corne de l’Afrique.

Le président kényan Uhuru Kenyatta, qui a accueilli le Sommet spécial de l’Autorité intergouvernementale sur le développement (IGAD) sur la Somalie à Nairobi, a déclaré que la mobilisation de ressources financières est un élément crucial dans la reconstruction des infrastructures sociales et économiques en Somalie.

« À cet égard, je propose la création d’un fonds d’affectation spéciale pour la reconstruction de la Somalie sous les auspices de l’IGAD », a déclaré le président Kenyatta à des dirigeants de l’Ouganda, du Sud-Soudan, de la Somalie, de Djibouti et de l’Ethiopie.

Il a conseillé aux agences humanitaires internationales de retourner en Somalie alors que la nation de la Corne de l’Afrique se lance dans la voie de la reconstruction.

M. Kenyatta a déclaré que le fonds fiduciaire mobiliserait des ressources pour fournir des logements adéquats, des installations éducatives, des centres de santé et des activités de subsistance entre autres.

« Je demande à la communauté internationale de se joindre à nous dans cette initiative. Maintenant que la Somalie se stabilise, nous devons tous être solidaires avec nos frères et sœurs », a-t-il déclaré.

Le Kenya a accueilli le sommet de l’IGAD qui a réuni des chefs d’Etat d’Afrique de l’Est pour discuter de la situation des réfugiés somaliens dans la région, alors que la menace d’une sécheresse généralisée et de l’insécurité alimentaire en Somalie se profile.

Le Kenya a insisté sur la fermeture du camp de réfugiés de Dadaab, accueillant plus de 300.000 réfugiés somaliens, prévue en mai.

M. Kenyatta a indiqué que les envois de fonds de la Diaspora somalienne peuvent être utilisés dans le cadre d’un cadre pour la reconstruction.

« Nous sommes informés par la Banque mondiale qu’en 2015, la Somalie a reçu 1,4 milliard de dollars en envois de fonds, soit près d’un quart de son produit intérieur brut (PIB) », a-t-il dit.

Face aux critiques sur la décision kenyane de fermer le camp de réfugiés de Dadaab, le chef de l’Etat kenyan a déclaré au sommet qu’il existe également une autre solution pour les réfugiés somaliens, soit leur réinstallation accélérée dans les pays tiers, comme le prévoit la Convention de 1951 sur les réfugiés.

« J’espère que les pays partenaires ouvriraient leurs portes pour augmenter leurs centres de réinstallation pour les réfugiés somaliens », a-t-il déclaré.Xinhua

Laisser un commentaire

*