Share
Le Kounga, la danse mythique des bamilékés

Le Kounga, la danse mythique des bamilékés

Plus qu’une simple danse traditionnelle, le Kounga est le symbole même de la culture dans la région de l’Ouest du Cameroun. Installations de chefs, intronisation de successeurs, rites traditionnels, funérailles ; cette danse se retrouve et est une partie intégrante de toutes les cérémonies majeures.

Les traditionalistes considèrent le Kounga comme la danse des sociétés secrètes, parce qu’elle ne se manifeste généralement que lors des cérémonies d’installations des grands chefs de l’Ouest, en plus, elle ne se fait pas en public mais dans la forêt qu’on appelle généralement le La’kam, à l’abri des regards.

Les danseurs de Kounga se reconnaissent à travers leurs accoutrements spéciaux constitués de pantalons assortis de longues robes (toges) avec des chapeaux en forme de masque. Ils sont toujours accompagnés d’un bâton qui leur permet de donner du rythme à leurs mouvements.

Si l’on considère la culture comme un des piliers du patrimoine touristique camerounais, alors le Kounga en fait également partie. Pour les responsables de Jovago, site africain de réservation d’hôtels en ligne et présent dans le pays depuis près de 2 ans, le Kounga fait partie de la fierté des peuples bamilékés. “Cette danse est la représentation même de l’unité des peuples de l’Ouest” déclarait Véloryn Takam, un ressortissant de cette région.

 

Laisser un commentaire