Share
Le Maroc va demander au FMI une nouvelle ligne de précaution et de liquidité

Le Maroc va demander au FMI une nouvelle ligne de précaution et de liquidité

Le Maroc va demander au FMI une nouvelle ligne de précaution et de liquidité
Summary:
Le gouvernement marocain envisage de demander au FMI une nouvelle ligne de précaution et de liquidité (LPL), a annoncé le ministre des Finances, Mohamed Boussaid (photo), le 23 mai. «Le montant de cette ligne et d’autres détails y afférents seront discutés ultérieurement», a-t-il déclaré.

0%

Le Maroc va demander au FMI une nouvelle ligne de précaution et de liquidité

 Le gouvernement marocain envisage de demander au FMI une nouvelle ligne de précaution et de liquidité (LPL), a annoncé le ministre des Finances, Mohamed Boussaid (photo), le 23 mai. «Le montant de cette ligne et d’autres détails y afférents  seront discutés ultérieurement», a-t-il déclaré.

Le FMI avait déjà accordé en 2014 au Maroc une ligne de précaution et de liquidité d’un montant de 5 milliards de dollars qui expirera en août 2016.

La ligne de précaution et de liquidité est une facilité de crédit du FMI qui permet d’apporter des financements pour répondre aux besoins réels ou potentiels de balance des paiements des pays qui mènent de bonnes politiques économiques. Elle a été conçue pour servir d’assurance ou pour aider à résoudre les crises liées aux chocs économiques internes ou externes.

Par ailleurs, M. Boussaid a annoncé que le gouvernement marocain a revu à la baisse ces prévisions de croissance économique pour 2016, à moins de 2%, contre un taux de 3% annoncé précédemment, en raison notamment de la chute attendue de la récolte céréalière.

Le royaume chérifien, qui subit la pire sécheresse depuis trois décennies,  table sur une récolte de 3,35 millions de tonnes de céréales durant la campagne 2015-2016 contre 11 millions de tonnes au cours de la campagne précédente.

Laisser un commentaire

WordPress spam bloqué par CleanTalk.