Share
Le Niger en a assez d’accueillir tous les migrants subsahariens que l’Algérie rejette

Le Niger en a assez d’accueillir tous les migrants subsahariens que l’Algérie rejette

Le Niger n’apprécie pas le rapatriement dans son pays des migrants subsahariens qui tentent de rejoindre l’Europe par l’Algérie. Les autorités notent l’expulsion la semaine surpassée de 955 migrants ouest africains vers Agadez (nord Niger frontalière à l’Algérie) où se situe le centre de transit des migrants. Ces deux derniers mois, près de 8000 migrants dont 2800 Nigériens ont connu le même sort. 

Le Niger en a assez d’accueillir tous les migrants subsahariens que l’Algérie rejette
Summary:
Le Niger n’apprécie pas le rapatriement dans son pays des migrants subsahariens qui tentent de rejoindre l’Europe par l’Algérie. Les autorités notent l’expulsion la semaine surpassée de 955 migrants ouest africains vers Agadez (nord Niger frontalière à l’Algérie) où se situe le centre de transit des migrants. Ces deux derniers mois, près de 8000 migrants dont 2800 Nigériens ont connu le même sort. 

0%

Le Niger en a assez d’accueillir tous les migrants subsahariens que l’Algérie rejette

User Rating: 0 (0 votes)

Le Niger n’apprécie pas le rapatriement dans son pays des migrants subsahariens qui tentent de rejoindre l’Europe par l’Algérie. Les autorités notent l’expulsion la semaine surpassée de 955 migrants ouest africains vers Agadez (nord Niger frontalière à l’Algérie) où se situe le centre de transit des migrants. Ces deux derniers mois, près de 8000 migrants dont 2800 Nigériens ont connu le même sort.

Pour le Gouverneur de Niamey, Sadou Soloké, « ces migrants nous arrivent par nos frontières alors que, selon moi, ils doivent tous être envoyés chez eux par des voies appropriées, plutôt que de nous les envoyer ici. Cela nous pose des problèmes d’accueil,» a-t-il confié à Rfi.

Parmi les 955 migrants expulsés la semaine surpassée, plus de 300 sont Maliens.

Niamey dit ne pas comprendre pourquoi Alger rapatrie des migrants maliens sur son territoire alors que les deux pays disposent d’une frontière commune.

L’afflux des migrants est un réel défi pour les pays de l’Afrique du nord, voie par excellence des migrants pour rejoindre l’Europe. Le Niger constituant une terre de contact entre l’Afrique subsaharienne et le Nord, le pays est devenu une voie privilégiée de ces migrants.

Toutefois, l’Oim a noté une baisse significative du flux migratoire cette année. AE

Laisser un commentaire