Share
Le nombre de ressortissants belges dans les rangs de Daech en Syrie inquiète l’ONU

Le nombre de ressortissants belges dans les rangs de Daech en Syrie inquiète l’ONU

Selon l’ONU, des intermédiaires sont utilisés par Daech pour recruter des terroristes via les médias sociaux et les réseaux informels en Belgique.
Le groupe Daech paie jusqu’à 10 000 dollars aux recruteurs qui parviennent à faire venir des volontaires en Syrie, ont affirmé vendredi à Bruxelles des experts des Nations unies à l’issue d’une mission d’enquête en Belgique. L’avocate polonaise Elzbieta Karska, qui dirige un groupe de travail de l’ONU sur les activités des combattants étrangers qui partent vers des zones de conflit, a confirmé que Daech avait recours aux médias sociaux et à des réseaux informels pour recruter de nouveaux membres en Belgique.
Ces intermédiaires, qui sont souvent basés en Syrie, « sont payés en fonction du nombre de personnes recrutées et du fait que leurs recrues se marient par la suite », a précisé le groupe d’experts onusiens dans un rapport préliminaire présenté aux médias à Bruxelles.
Afrique Rédaction avec IRIB

Laisser un commentaire

*