Share
En ouverture du Caucus Africain, le président béninois Patrice Talon plaide pour un plan Marshall

En ouverture du Caucus Africain, le président béninois Patrice Talon plaide pour un plan Marshall

En ouverture du Caucus Africain, le président béninois Patrice Talon plaide pour un plan Marshall
Summary:
Le nouveau président du Benin a invité la communauté internationale et le monde occidental à mettre en place un plan Marshal pour l’Afrique. « Nous espérons que le monde appuiera l’Afrique comme il l’a fait pour la Grèce », a fait savoir Patrice Talon, le 4 août 2016, en ouverture officiel du Caucus des gouverneurs africains de la Banque Mondial et du FMI, qui se déroule à Cotonou.

0%

En ouverture du Caucus Africain, le président béninois Patrice Talon plaide pour un plan Marshall

Le nouveau président du Benin a invité la communauté internationale et le monde occidental à mettre en place un plan Marshal pour l’Afrique. « Nous espérons que le monde appuiera l’Afrique comme il l’a fait pour la Grèce », a fait savoir Patrice Talon, le 4 août 2016, en ouverture officiel du Caucus des gouverneurs africains de la Banque Mondial et du FMI, qui se déroule à Cotonou.

L’Afrique a-t-il indiqué n’a certes pas été au rendez-vous des grandes mutations historiques. Mais il estime que ce n’est pas une raison pour l’abandonner, car le monde se porterait mieux avec un continent africain développé sur le long terme.

Mais le président du Benin a aussi invité ses pairs à mieux se restructurer. « Les problèmes de gouvernance ne plaident pas en notre faveur, nous devons aider le monde à nous accompagner, et transformer l’aide en un outil de mobilisation extérieure des ressources », a fait savoir M. Talon.

Il a aussi plaidé pour une plus grande coopération dans la lutte contre les flux financier illicites, les prix abusifs de transferts et la fraude fiscale internationale qui arrachent au continent chaque année des milliards de dollars US de ressources.

Toutes ces préoccupations seront abordées par les différents intervenants de ce Caucus africain, qui regroupe les ministres africains des finances et de l’économie et les institutions financières internationales. La réflexion cette année portera sur la résilience de l’Afrique, les moyens de la transformer et de lui assurer une croissance durable. Le dernier Caucus s’était tenu en Angola, et peu de recommandations qui en ont découlé se sont traduites par des actions concrètes. Une chose que la présidence béninoise de l’évènement dit vouloir changer. AGENCE ECOFIN

Laisser un commentaire