Share
Le Pentagone envisage d’ouvrir l’armée aux transgenres (homosexuels) et Cie

Le Pentagone envisage d’ouvrir l’armée aux transgenres (homosexuels) et Cie

Le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter envisage d’ouvrir l’armée américaine aux transgenres, qui aujourd’hui n’ont pas le droit de servir et peuvent être chassés de l’armée s’ils dévoilent leur identité, a-t-il annoncé lundi dans un communiqué.

Le ministre a créé un groupe de travail chargé d’étudier les conséquences pour l’armée d’une telle ouverture, et de remettre un rapport dans six mois, a-t-il expliqué dans une déclaration remise à la presse.

«À ma demande, le groupe de travail fera son oeuvre avec la présomption que les personnes transgenres peuvent servir ouvertement sans effets négatifs» pour l’efficacité militaire, «sauf lorsque des obstacles objectifs, pratiques sont identifiés», a indiqué M. Carter.

«Nous devons nous assurer que tous ceux qui sont capables de servir et en ont la volonté ont une opportunité égale de le faire», a-t-il souligné.

Pendant les guerres de ces dernières années, «des hommes et des femmes transgenres ont été là avec nous, même si souvent ils devaient servir en silence», a souligné M. Carter.

Les homosexuels ont le droit de servir ouvertement dans l’armée américaine depuis 2011, après l’abolition de la loi dite «don’t ask, don’t tell» (ne rien demander, ne rien dire) de 1993.

Laisser un commentaire

*