Share
Le président sud-africain Jacob Zuma peur de sa destitution saisit la justice pour s’opposer à une enquête

Le président sud-africain Jacob Zuma peur de sa destitution saisit la justice pour s’opposer à une enquête

Le président sud-africain Jacob Zuma peur de sa destitution saisit la justice pour s’opposer à une enquête
Summary:
Le président sud-africain, Jacob Zuma, a saisi la justice pour s'opposer à une enquête sur sa collusion présumée avec une influente famille d'hommes d'affaires, selon des documents judiciaires publiés dimanche par la presse.

0%

Le président sud-africain Jacob Zuma saisit la justice pour s'opposer à une enquête

Le président sud-africain, Jacob Zuma, a saisi la justice pour s’opposer à une enquête sur sa collusion présumée avec une influente famille d’hommes d’affaires, selon des documents judiciaires publiés dimanche par la presse.

Jacob Zuma est affaibli depuis des mois par une série de scandales de corruption et par la débâcle historique de son parti aux élections municipales d’août, qui lui valent de vives critiques y compris au sein de son parti, l’ANC. Parmi les dossiers gênants, un récent rapport de la médiatrice de la République a récemment mis en lumière le rôle de la richissime famille d’hommes d’affaires des Gupta.

La médiatrice, qui exerce une sorte de fonction de contrôle de l’exercice du pouvoir, a demandé au président Zuma de lancer une enquête judiciaire pour déterminer l’influence qu’aurait exercée cette puissante famille pour obtenir des nominations à des postes ministériels et l’octroi de contrats publics lucratifs.

« Accéder à cette demande (…) équivaudrait à abdiquer mes responsabilités« , a affirmé le dirigeant sud-africain dans une déclaration sous serment citée dimanche par différents journaux. « Je ne saurais recevoir d’instruction de quiconque quant à la date de nomination d’une commission d’enquête« , a-t-il dit dans le document déposé vendredi devant un tribunal de la province du Gauteng où sont situées Pretoria et Johannesburg. Le principal parti d’opposition, l’Alliance démocratique, a déclaré vouloir s’opposer au refus de M. Zuma, qualifié de « tentative désespérée » du chef de l’Etat. Avec Belga

Laisser un commentaire