Share
Le Rwanda a débuté le recensement des gorilles comme le prévoit le GVTC

Le Rwanda a débuté le recensement des gorilles comme le prévoit le GVTC

Le Rwanda, la RDC et l’Ouganda, ont signé en septembre dernier, le Traité de collaboration transfrontalière du grand Virunga (GVTC) qui constitue un instrument légal, basé sur les programmes et activités touristiques exercées dans les aires protégées de la chaîne des montagnes des Virunga.

Le ministre congolais du Tourisme, Elvis Mutiri wa Bashara, a souligné : « Nous avons conçu ce traité dans l’optique de promouvoir l’éco-tourisme, qui est un maillon important du secteur touristique de la région. Il profite aux populations riveraines des aires protégées en leur dotant des ressources financières de substitution ».

François Kanimba, ministre du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme du Rwanda explique pour sa part : « Les gorilles se déplacent dans cet espace, sans visa et nous donnent ainsi une belle leçon en terme de cohabitation pacifique des peuples. A noter aussi que leur taux de croissance dépasse le taux de croissance de la population de la région ».

Un groupe de 60 scientifiques, accompagnés de leurs chargés de missions, vont procéder au Rwanda, au recensement de tous les gorilles de montagne, vivant le long de la frontière. Les données ainsi récoltées vont fournir des informations vitales sur les classes d’âge, les ratios de sexe, le nombre et la taille des groupes de familles de gorilles. Un bilan sur les espèces rares disparues à ce jour sera également établi.

Toutes ces informations pourront servir à stimuler le tourisme et les efforts de conservation du pays.

Ce recensement est soutenu par le Programme international pour la conservation des gorilles en partenariat avec la « Fauna and Flora International », le WWF, l’Institut Max Planck, le Fonds International Dian Fossey, l’Institut de conservation de la forêt tropicale, Gorilla Doctors et le North Carolina Zoo.

Le Secrétaire exécutif du groupe de scientifiques, le Dr Mumaba Tshibasu explique que « la signature du traité montre une réelle volonté de l’engagement politique de la part des trois pays ». Pour les cinq dernières années, le nombre de gorilles de la zone protégée du Grand Virunga, est passé de 274 en 1972 à 480 lors du dernier recensement de 2010. Le Rwanda pour sa part, compte 302 gorilles appartenant à 20 familles.

Depuis 2005, le pays des mille collines célèbre la naissance des bébés gorilles lors d’un événement international entourant la cérémonie traditionnelle annuelle appelée, « Kwita Izina ». Cette année, le pays a fêté ainsi la naissance de 24 bébés gorilles, devant une foule de milliers de personnes composée des habitants de la région mais également de bon nombre d’étrangers.

Selon RDB (Rwanda Development Board), la visite des gorilles de montagne constitue un excellent générateur de revenus représentant 93% des 16,8 millions de dollars que rapportent les visites de différents parcs rwandais. Le prix fixé pour pouvoir partager un peu d’intimité avec ces colosses des montagnes, est fixé à 750$ pour les touristes étrangers, à 350$ pour les étrangers vivant au pays et à 42$ pour les rwandais. Une équipe de guides professionnels accompagne les visiteurs pour la sécurité des visiteurs, mais aussi pour assurer la tranquillité des gorilles.
Agence News Press

Laisser un commentaire