Share
Le terrorisme provient de l’école wahhabite saoudienne selon un ministre tunisien. Le ministre est viré !

Le terrorisme provient de l’école wahhabite saoudienne selon un ministre tunisien. Le ministre est viré !

Le terrorisme provient de l’école wahhabite saoudienne selon un ministre tunisien. Le ministre est viré !
Summary:
Le ministre tunisien des Affaires religieuses, Abdeljalil Ben Salem, a accusé aujourd'hui, vendredi 4 novembre, l’école saoudienne du wahhabisme de propager le terrorisme et les pensées extrémistes. Ainsi, il a établi un lien entre le wahhabisme saoudien et le terrorisme. Pour avoir tenu ces propos explicites, le Parlement tunisien a annoncé aujourd’hui qu’il avait été limogé de son poste.

0%

Le terrorisme provient de l'école wahhabite saoudienne selon un ministre tunisien. Le ministre est viré !

Le ministre tunisien des Affaires religieuses, Abdeljalil Ben Salem. ©businessnews.com.tn #Tunisie #Arabie


Le ministre tunisien des Affaires religieuses, Abdeljalil Ben Salem, a accusé aujourd’hui, vendredi 4 novembre, l’école saoudienne du wahhabisme de propager le terrorisme et les pensées extrémistes.

Ainsi, il a établi un lien entre le wahhabisme saoudien et le terrorisme. Pour avoir tenu ces propos explicites, le Parlement tunisien a annoncé aujourd’hui qu’il avait été limogé de son poste.

Dans une déclaration le ministre tunisien des Affaires religieuses, a affirmé qu’il n’hésitait pas à dire à l’ambassadeur saoudien en poste en Tunisie et au secrétaire général des ministres des Affaires étrangères arabes : « Réformez votre doctrine, car historiquement parlant, le terrorisme vient de chez vous ».

Il a ensuite indiqué :

« Le takfir ne découle que des doctrines hanbalite et wahhabite. L’extrémisme et le terrorisme sont les fruits de la doctrine wahhabite. Une telle pensée n’aura pour résultat que l’extrémisme. »

Suite à ces propos, le ministère des Affaires religieuses a publié un communiqué pour dire que les relations saoudo-tunisiennes avaient pour objectif de servir l’islam.

« Ces relations sont tellement solides que rien ne peut les ternir», a-t-il précisé dans son communiqué.

Le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed, a démis de ses fonctions le ministre des Affaires religieuses, Abdeljalil Ben Salem.

Il a annoncé que le ministre de la Justice, Ghazi Jeribi, serait chargé, par intérim, de gérer le ministère des Affaires religieuses. Avec PressTV

Laisser un commentaire