Share
Le transfuge, le biface Thomas Luhaka, veut s’occuper de l’énergie rurale.

Le transfuge, le biface Thomas Luhaka, veut s’occuper de l’énergie rurale.

 

Le vice-Premier ministre, ministre des postes, télécommunications et nouvelles technologies de l’information et de la communication (PT-NTIC), Thomas Luhaka Losendjola, a réaffirmé vendredi l’engagement du gouvernement à rendre opérationnelle l’Agence nationale de service énergétique  rural (ANSER).
M. Luhaka l’a exprimé à la clôture de l’atelier national de restitution des études réalisées en prélude de la création de l’ANSER dont les travaux se sont déroulé les 16 et 17 juillet à Kinshasa. Il a fait savoir à cette que le développement d’un pays est fondé sur les ressources humaines, naturelles et l’énergie.
D’où toute l’importance de cet atelier touchant à l’énergie pour le développement de la RDC, a souligné le vice-Premier ministre. Il a relevé que la majorité de la population du pays vit en milieu rural où la desserte en électricité est quasi nulle. Les préoccupations soulevées par les participants à cet atelier seront prises en compte par le gouvernement, afin que la création de l’ANSER devienne effective, a-t-il indiqué.
La vice-ministre de l’Energie et des ressources hydrauliques  Maguy Rwakabuba a laissé entendre que la création de cet établissement public chargé de la promotion et du financement de l’électrification en milieu rural et périurbain est conforme aux objectifs du millénaire pour le développement (OMD).
La RDC regorge de nombreuses potentialités énergétiques qui, une fois exploitées, pourront contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations rurales, a dit Mme Rwakabuba. Elle a salué la présence des ministres provinciaux chargés de l’énergie à cet atelier, affirmant que leurs expériences de terrain sur la matière ont édifiés les participants.
De son côté, le vice-président de  la Commission de l’Union européenne chargé de l’énergie, Maros Sefcovic en séjour de travail à Kinshasa, a promis l’appui de cette organisation à la  mise en œuvre de l’ANSER pour faire bénéficier une énergie durable aux populations rurales de la RDC. L’électrification rurale joue un rôle clé dans l’amélioration des conditions de vie de la population  en milieux urbain et rural, a-t-il soutenu.

ACP

Laisser un commentaire