Share
Les élections sont-elles une mascarade en RCA ? Des Centrafricains interdits d’élections sans raison…

Les élections sont-elles une mascarade en RCA ? Des Centrafricains interdits d’élections sans raison…

Alors que les Centrafricains voient dans les élections l’opportunité de retrouver l’unité de leur pays, des irrégularités observées en France laissent sceptiques. Plusieurs Centrafricains de la diaspora ont eu la mauvaise surprise de ne pas voir leurs noms inscrits sur les listes électorales arrivées de Bangui. Et ce, malgré l’inscription de ceux-ci en bonne et due forme. Voici la version des faits de M. LANDOUNG Rocka, directeur de Kadei Vox et victime, lui aussi, de cette discrimination :

 «  Le jour du vote, je suis arrivé à l’ambassade à17h00. La veille, une compatriote et moi avions constaté avec étonnement, que mon nom et celui de plusieurs autres Centrafricains ne figuraient pas sur la liste envoyée par Bangui. Mais, puisque KadeiVox avait été sollicité par l’AACE France pour faire une série d’interviews avec entre autres le chargé de mission, Mr Serge Dah venu de Bangui, j’ai pris la peine de demander à celui qui est chargé d’emmener les bulletins de vote à Paris, de former les agents du démembrement, d’informer et de mobiliser les centrafricains de la diaspora d’aller massivement voter. Sa réponse à ma question qui a été d’ailleurs enregistrée a été tous ceux qui se sont inscrits et qui sont sensés voter et qu’ils peuvent le prouver, sont invités massivement dès dimanche 13 décembre à l’ambassade pour voter: cf lien de l’interview (http://kadei-vox.com/fr/mediatheque/video-rs/109-referendum-constitutionnel-ambassade-centrafrique-a-paris.html) – première intervention.

elections RCA

Un agent électoral compte les bulletins après la fermeture des bureau de vote, à Bangui, le 30 décembre 2015. © ISSOUF SANOGO / AFP

J’ai présenté à Mme Barthaburu ma photo et mon numéro d’inscrit sur mon iPad. A défaut du feuillet jaune, ces documents devraient suffire. Mme Barthaburu a exposé ma situation à M. Ouoko, président du centre de vote de Paris. A ma grande surprise, celui-ci s’est catégoriquement opposé à mon accès aux urnes, sans même prendre la peine de consulter le président de l’AACE (M. Ndekere), alors présent à l’ambassade. Le comble, c’est que le président du centre de Paris a autorisé le vote par procuration, alors que l’article 88 du code électoral l’interdit. Cette façon d’agir m’a mis très en colère. Des compatriotes sont intervenus pour me calmer. Ce n’est que plus tard que je me suis mis à faire mon reportage comme l’ambassade me l’a demandé à la veille. »

A un jour du premier tour des élections présidentielles et législatives, on se pose avec inquiétude, la question de savoir si M. LANDOUNG et les compatriotes refoulés, pourront exercer leur devoir de citoyens. La situation est d’autant plus absurde que dans d’autres centres (par exemple à Lyon), beaucoup de compatriotes ont pu voter avec seulement leur numéro d’électeur mais sans leur feuillet jaune. 

Il faut juste rappeler ici qu’il y a ceux qui se sont inscrits et qui ont même eu leurs Cartes d’électeurs mais qui ne sont pas allés voter. Il y a aussi ceux qui se sont inscrits, qui n’ont pas leurs noms parmi les inscrits mais qui ont fait le déplacementavec une ou deux preuves de leur inscription. 

Monsieur Ouoko aurait dit à monsieur LANDOUNG que certains numéros étaientfictifsSans vouloir nier la possibilité de fraudes, il aurait été judicieux de confondre par les preuves quiconque tente de frauder. En quoi ces numéros sont-ils fictifs ? Qui les a rendus tels ?

Il ne nous a pas encore été possible de contacter le président du centre de Paris. Mais la question demeure celle-ci: Qui doit-on priver d’exercer son droit de vote et d’exprimer son choix ? 

copie rca

Rocka Rollin LANDOUNG, Directeur de Kadéï Vox

Monsieur LANDOUNG avait suivi le scrutin référendaire du début à la fin (jusqu’au dépouillement en sa qualité de journaliste. Kadei Vox fut l’un des premiers médias au niveau de la diaspora à publier les vrais résultats et avec des interviews à l’appui, selon notre témoin quelques heures plus tard. Il fut même déposé à 23:22 min à son domicile par Mr Ouoko et d’autres personnels de l’ambassade et de l’AACE France.

Et si le Directeur de Kadei Vox est privé des trois scrutins (un référendaire et les deux tours présidentielles, comment devra-t-il interpréter cet empêchement ? 

Quelles actions pourrait-il entreprendre pour obtenir réparation de tels dommages ?

Ngbo Maurice, journaliste indépendant et consultant en communication.

Rocka Rollin LANDOUNG
Directeur de Kadéï Vox

Laisser un commentaire

*