Share
Les États-Unis ont testé un missile balistique intercontinental Minuteman III. Ce missile peut atteindre une vitesse de plus de 24 000 km/h

Les États-Unis ont testé un missile balistique intercontinental Minuteman III. Ce missile peut atteindre une vitesse de plus de 24 000 km/h

Les États-Unis ont testé un missile balistique intercontinental Minuteman III. Ce missile peut atteindre une vitesse de plus de 24 000 km/h
Summary:
L’armée de l’air américaine a tiré ce vendredi 10 février un missile balistique intercontinental Minuteman III depuis la Vandenberg Air Force Base (base militaire américaine située dans le comté de Santa Barbara), dans le nord-est de la Californie, dans le dessein d’envoyer un message de puissance à la Corée du Nord et à la Russie.

0%

Les États-Unis ont testé un missile balistique intercontinental Minuteman III


L’armée de l’air américaine a tiré ce vendredi 10 février un missile balistique intercontinental Minuteman III depuis la Vandenberg Air Force Base (base militaire américaine située dans le comté de Santa Barbara), dans le nord-est de la Californie, dans le dessein d’envoyer un message de puissance à la Corée du Nord et à la Russie.

Selon l’agence Associated Press, ce missile est équipé d’une ogive de type planeur hypersonique capable de « rebondir » sur l’atmosphère. Les détails du test sont encore inconnus, si ce n’est que le missile a parcouru 4 200 km après son lancement.

Vu la récente déclaration de la Corée du Nord, qui prétend être en train de fabriquer un missile balistique intercontinental capable d’atteindre toute cible aux États-Unis, le tir d’essai du missile Minuteman III délivre à Pyongyang le message que Washington est capable de l’atteindre dans un délai plus court.

Le Minuteman III est le seul missile de l’armée américaine qui est basé sur la terre ferme. Ce missile a été conçu dans la décennie 1950-1960 avant d’être fabriqué en 1962.

Le Minuteman III est capable de transporter 3 ogives et dispose d’une portée d’environ 8 100 km. Ce missile peut atteindre une vitesse de plus de 24 000 km/h. Il est impossible de le faire dévier de sa trajectoire, de le désactiver ou de le faire revenir après l’avoir lancé.

Ce tir de missile intervient alors que Washington critique ceux effectués par les autres pays, comme l’Iran, dont l’objectif est de renforcer leurs capacités défensives. De surcroît, le missile Minuteman est spécifiquement conçu pour porter des ogives nucléaires, ce qui n’est jamais le cas des missiles tirés par l’Iran lors de ses essais.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a opté pour le silence devant les essais de missiles effectués par les grandes puissances, dont les États-Unis, qui sont un de ses membres permanents, mais il réagit promptement aux tirs d’essai de missiles des autres pays en organisant des réunions d’urgence.   PresTV

Laisser un commentaire