Share
Libye: au moins 29 morts dans l’explosion d’un dépôt d’armes

Libye: au moins 29 morts dans l’explosion d’un dépôt d’armes

Libye: au moins 29 morts dans l’explosion d’un dépôt d’armes
Summary:
Au moins 29 personnes ont été tuées et des dizaines blessées, mardi 21 juin, dans l’explosion d’un dépôt d’armes dans la ville de Garaboulli, à 70 km à l’est de la capitale libyenne, Tripoli. Un responsable de la sécurité à Garaboulli a dit à l’AFP que « des hommes armés locaux avaient pris d’assaut le dépôt d’armes qui appartient à une milice de la ville de Misrata mais active dans la région ».

0%

Libye: au moins 29 morts dans l’explosion d’un dépôt d’armes

L’explosion d’un véhicule piégé a fait deux morts et quatre blessés à Benghazi, deuxième grande ville libyenne, 24 avril 2016. ©Malijet


Au moins 29 personnes ont été tuées et des dizaines blessées, mardi 21 juin, dans l’explosion d’un dépôt d’armes dans la ville de Garaboulli, à 70 km à l’est de la capitale libyenne, Tripoli.

Un responsable de la sécurité à Garaboulli a dit à l’AFP que « des hommes armés locaux avaient pris d’assaut le dépôt d’armes qui appartient à une milice de la ville de Misrata mais active dans la région ».

Misrata est à 200 km à l’est de Tripoli. « Une grande explosion s’est ensuite produite. Les causes exactes ne sont pas connues, mais il est probable que la milice à laquelle appartient le dépôt, l’a piégé avant de partir », a-t-il ajouté sous couvert de l’anonymat.

Selon ce responsable, la prise d’assaut du dépôt d’armes a suivi des affrontements entre des habitants armés et des membres de la milice de Misrata après que ceux-ci eurent pillé un magasin de produits alimentaires.

A la suite de ce vol, des habitants armés ont attaqué des barrages de contrôle routiers tenus par la milice de Misrata pour la chasser de la ville et des affrontements ont duré pendant plusieurs heures.

Les forces loyales au GNA ont au cours des dernières semaines gagné du terrain sur les territoires auparavant contrôlés par les terroristes y compris à Syrte et Misrata.

Après avoir réussi le 9 juin à encercler Syrte de toutes parts et à y entrer, les forces pro-GNA ont été ralenties dans leur progression par les contre-offensives de Daech.

Depuis le début de l’offensive à Syrte, au moins 166 membres des forces loyales au gouvernement d’union ont été tués et des centaines blessés, selon des sources médicales.

Laisser un commentaire