Share
L’Irak préfère interagir avec Moscou plutôt qu’avec Washington   

L’Irak préfère interagir avec Moscou plutôt qu’avec Washington  

Etant donné les événements survenus récemment en Syrie, les responsables irakiens sont déçus de l’approche washingtonienne et préfère plutôt l’interaction avec Moscou.

Selon la revue américaine Foreign Affaires, les responsables américains se sont penchés sur la Russie, car les mesures de la coalition parrainée par les Etats-Unis n’ont pas apporté de résultats convenables. L’Irak cherche ainsi à évaluer la place de la Russie en tant qu’un partenaire majeur dans la lutte contre le terrorisme.

A ce propos, la Premier ministre irakien Haydar Al-Abadi a affirmé avoir élaboré l’idée des attaques aériennes russes en Irak, tandis que la source d’imitation chiite l’Ayatollah Ali Sistani a, lui aussi, demandé aux responsables irakiens d’étendre la coalition internationales contre Daech. Dans le même temps, l’Organisation Badr a annoncé qu’elle soutiendrait d’éventuels raids aériens russes en Irak, plaidant pour u rôle plus actif de la Russie sur toute la donne moyen-orientale ; « car, les Etats-Unis ne se sont pas montrés suffisamment sérieux dans la lutte contre les terroristes de Daech », ajoute cette organisation.

Laisser un commentaire

*