Share
L’OIM : quelles stratégies pour favoriser l’inclusion des enfants et des jeunes ?

L’OIM : quelles stratégies pour favoriser l’inclusion des enfants et des jeunes ?

Dans le cadre du Projet « Solidarité avec les enfants du Maghreb et du Mashreq « SALEMM, L’OIM ( Organisation internationle de la Migration ) a récemment organisé un atelier de formation et d’échange au siège de l’AREF de Beni Mellal, au Maroc.

En collaboration avec l’AREF de la Région Beni Mellal-Khénifra, OIM (L’Organisation internationale de la Migration) a récemment organisé un atelier de formation et d’échange sous le thème «  La gouvernance participative, quelles stratégies pour favoriser l’inclusion des enfants et des jeunes à risque de migration irrégulière au Maroc ». La rencontre s’est tenue au siège de l’AREF , à la ville de Beni Mellal, au Maroc.

Organisé dans le cadre du projet SALEMM, cet atelier a porté  sur un grand nombre  d’exposés à savoir, la présentation des étapes du projet SALEMM et de l’objectif de la rencontre, l’entraide nationale et la gouvernance participative dans le secteur de l’enfance et de la jeunesse, le Mapping territorial dans le secteur de l’enfance et de la jeunesse, un outil pour la gouvernance participative…

A l’inauguration de cette rencontre, l’intervention de M Abdelmoumen Talib, Directeur de l’AREF (Académie régionale de l’Education et de Formation) de la Région Beni Mellal- Khénifra  a mis l’accent sur le phénomène de la migration et son impact au niveau surtout international. M Talib a ajouté que la Migration est le fruit de la marginalisation sociale, économique et culturelle en plus du manque de formation, de l’exclusion scolaire… et d’ajouter « Protéger les jeunes contre tous les dangers  est l’un des objectifs de l’école. Aussi, l’AREF de la Région Beni Mellal/ Khénifra a-t-elle signé des partenariats avec l’Association Italienne  Mlal  et l’Institution Zagora pour l’Education dans le but de sensibiliser les jeunes contre les dangers de la Migration irrégulière. Six projets ont été concrétisés à ce sujet depuis 2005. En somme l’AREF a déployé des efforts considérables dont un grand nombre de jeunes a bénéficié…. » a –t-il souligné.

Notons aussi que d’autres interventions ont porté sur le rôle de l’Université dans la production des connaissances et la mise en synergie des acteurs autour de la question de la Migration : cas du partenariat public-privé, unité de protection de l’enfance de Tanger, mise en synergie et démarche partenariale dans le cadre du pôle social : cas de l’état civil…

SAID FRIX

MAROC

Laisser un commentaire