Share
L’ONU veut une aide humanitaire pour la République démocratique du Congo

L’ONU veut une aide humanitaire pour la République démocratique du Congo

Les Nations unies ont lancé mercredi un appel de fonds de 1,68 milliard de dollars pour une aide humanitaire en faveur de la République démocratique du Congo, où la situation a atteint un “point de rupture”.
“L’ampleur de la crise en RDC est un véritable défi”, a déclaré le représentant de l’agence de l’ONU pour les migrants (OIM) dans ce pays, Jean-Philippe Chauzy.

L’ONU veut une aide humanitaire pour la République démocratique du Congo
Summary:
Les Nations unies ont lancé mercredi un appel de fonds de 1,68 milliard de dollars pour une aide humanitaire en faveur de la République démocratique du Congo, où la situation a atteint un "point de rupture". "L'ampleur de la crise en RDC est un véritable défi", a déclaré le représentant de l'agence de l'ONU pour les migrants (OIM) dans ce pays, Jean-Philippe Chauzy.

0%

L'ONU veut une aide humanitaire pour la République démocratique du Congo

User Rating: 0 (0 votes)
Les Nations unies ont lancé mercredi un appel de fonds de 1,68 milliard de dollars pour une aide humanitaire en faveur de la République démocratique du Congo, où la situation a atteint un “point de rupture”.

“L’ampleur de la crise en RDC est un véritable défi”, a déclaré le représentant de l’agence de l’ONU pour les migrants (OIM) dans ce pays, Jean-Philippe Chauzy.

“Personne ne s’attendait à ce que la crise humanitaire s’aggrave à ce point l’an dernier”, a-t-il ajouté.

Ancienne colonie belge devenue indépendante en 1960, la RDC est depuis en proie à une instabilité chronique.

Escalade en 2017

La situation humanitaire, qui a atteint un “point de rupture”, s’est nettement détériorée en 2017 “en raison de la grave escalade du conflit et de l’insécurité généralisée”, a relevé l’OIM.

Face à cette détérioration, l’ONU demande 1,68 milliard de dollars pour ses opérations humanitaires en RDC cette année, le double des fonds demandés en 2017, a souligné Jean-Philippe Chauzy.

“Si nous n’obtenons pas un tel niveau de financement, des gens vont mourir. Je veux être clair à ce sujet”, a-t-il dit.

afp

Laisser un commentaire