Share
L’UA appelle à des mesures sur la libre circulation des personnes et des biens

L’UA appelle à des mesures sur la libre circulation des personnes et des biens

L’UA appelle à des mesures sur la libre circulation des personnes et des biens
Summary:
Le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA) a appelé à des mesures nécessaires pour promouvoir la libre circulation des personnes et des biens en Afrique. Le conseil a réitéré que la libre circulation des personnes, des biens et des services facilite l'intégration régionale et continentale en Afrique, selon un communiqué de l'UA publié samedi. Présidée par Louise Mushikiwabo, ministre rwandaise des Affaires étrangères, la dernière réunion du Conseil de paix et de sécurité de l'UA a délibéré sur ce sujet et pris des décisions sur la libre circulation des personnes et des biens et ses impacts sur la paix et la sécurité en Afrique.

0%

L'UA appelle à des mesures sur la libre circulation des personnes et des biens

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA) a appelé à des mesures nécessaires pour promouvoir la libre circulation des personnes et des biens en Afrique.

Le conseil a réitéré que la libre circulation des personnes, des biens et des services facilite l’intégration régionale et continentale en Afrique, selon un communiqué de l’UA publié samedi.

Présidée par Louise Mushikiwabo, ministre rwandaise des Affaires étrangères, la dernière réunion du Conseil de paix et de sécurité de l’UA a délibéré sur ce sujet et pris des décisions sur la libre circulation des personnes et des biens et ses impacts sur la paix et la sécurité en Afrique.

Cette réunion, tenue au siège de l’organisme panafricain dans la capitale éthiopienne Addis-Abeba, a rappelé que le sommet en juillet 2016 de l’UA à Kigali, au Rwanda, avait pris des décisions sur la libre circulation des gens et sur le passeport africain.

Le sommet de Kigali a exhorté tous les états membres à adopter le passeport africain et à travailler étroitement avec la Commission de l’UA afin de faciliter le processus vers son émission au niveau national sur la base des politiques nationales, régionales et internationales ainsi que du design et des spécifications continentales.

Saluant les états membres de l’UA ayant signé et ratifié tous les instruments pertinents de l’UA sur la libre circulation des personnes et des biens, le Conseil a appelé les autres états membres à faire la même chose.

Il a mis l’accent sur la nécessité des états membres de l’UA à renforcer la confiance mutuelle, la coopération et la collaboration pour traiter les défis de sécurité en vue de prévenir les groupes terroristes et criminels d’en tirer parti.

Les états membres de l’UA, dont le Bénin, le Ghana, la Mauritanie, le Rwanda et les Seychelles ont déjà commencé à émettre des visas d’arrivée aux ressortissants des autres pays africains.

Saluant cet acte, le Conseil a exhorté les autres pays à mettre en place des mesures pour assurer la délivrance de visas à l’arrivée aux citoyens africains en prenant des mesures de sécurité nécessaires.

Le Conseil souligne la nécessité d’assurer une approche par étapes pour appliquer les décisions politiques de l’UA sur la libre circulation des personnes et des biens, qui tient compte la divergence en termes des préoccupations de sécurité légitimes des états membres. avec agence

Laisser un commentaire