Share
L’UA veut hâter le déploiement d’une force de paix au Burundi

L’UA veut hâter le déploiement d’une force de paix au Burundi

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA) a demandé samedi que s’accélèrent les préparatifs de déploiement d’une force de paix africaine au Burundi, où se poursuivent les violences politiques.
Après une réunion sur la crise postélectorale qui touche le petit pays de la région des Grands Lacs, le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’UA annonce dans un communiqué avoir convenu de lancer « une enquête approfondie sur les violations des droits de l’Homme et autres exactions contre les populations civiles au Burundi ».
En outre, le CPS a appelé à la mise en place de « sanctions ciblées », dont des « interdictions de voyage et le gel d’avoirs contre tous les acteurs burundais dont l’action et les propos contribuent à la persistance de la violence » au Burundi. Le Conseil demande à l’UA, au vu de cette situation, de mettre en place « la planification de circonstance en vue du déploiement, au cas où la situation l’exigerait, d’une mission sous conduite africaine au Burundi, afin de prévenir une violence généralisée dans le pays ».
Au cours des élections présidentielles boycottées par les partis et divers Pierre Nkurunziza a brigué un nouveau mandat, événement qui a provoqué un tollé général au Burundi.
AR

Laisser un commentaire