Share
L’Union africaine va coopérer avec la Libye pour lutter contre l’immigration clandestine

L’Union africaine va coopérer avec la Libye pour lutter contre l’immigration clandestine

L’Union africaine (UA) a déclaré lundi qu’elle était disposée à coopérer avec la Libye pour lutter contre l’immigration clandestine.

L’Union africaine va coopérer avec la Libye pour lutter contre l’immigration clandestine
Summary:
L'Union africaine (UA) a déclaré lundi qu'elle était disposée à coopérer avec la Libye pour lutter contre l'immigration clandestine.

0%

L'Union africaine va coopérer avec la Libye pour lutter contre l'immigration clandestine

User Rating: 0 (0 votes)

L’Union africaine (UA) a déclaré lundi qu’elle était disposée à coopérer avec la Libye pour lutter contre l’immigration clandestine.

Amira el-Fadil, envoyée de l’Union africaine et Commissaire aux Affaires sociales, a fait cette annonce au cours d’une rencontre avec Fayez Serraj, Premier ministre libyen soutenu par l’ONU, à Tripoli, la capitale libyenne,

Selon le service de presse du Premier ministre, la rencontre a porté sur la coopération entre la Libye et l’UA en matière de lutte contre l’immigration clandestine et le trafic d’êtres humains.

“Le Premier ministre a souligné que la Libye était désireuse de renforcer ses relations avec l’UA, afin de faciliter le progrès et la prospérité sur le continent. Il a déclaré qu’une enquête avait été ouverte suite aux récents articles de presse à propos des mauvais traitements subis par les migrants africains en Libye”, a ajouté le service de presse.

Un récent reportage de CNN a montré des esclaves vendus aux enchères dans plusieurs endroits de Libye, où des migrants africains bloqués dans le pays ont été vendus pour à peine 400 dollars américains.

M. Serraj a expliqué que la Libye, en tant que point de passage privilégié des migrants, avait besoin d’un effort conjoint de toutes les parties concernées pour lutter contre l’immigration clandestine, notamment “en créant des projets de développement durable dans les pays d’origine des migrants”.

“Nous sommes impatients d’obtenir le soutien de l’Union africaine contre l’immigration clandestine, qui affecte fortement la Libye en tant que pays de transit. Nous désirons aussi le soutien des pays voisins, afin de nous aider à sécuriser les frontières libyennes et à mettre fin aux réseaux de contrebande”, a déclaré M. Serraj.

Mme el-Fadil a salué les efforts du gouvernement libyen pour enquêter sur les récentes informations faisant état de vente de migrants en tant qu’esclaves. Elle a souligné que la Commission aux Affaires sociales de l’UA était disposée à coopérer avec le gouvernement libyen pour apporter aux migrants l’aide dont ils avaient besoin en Libye.

Le soulèvement libyen de 2011 a engendré l’insécurité et le chaos, favorisant un exode massif de migrants, principalement africains, depuis la Libye vers les côtes européennes. Des passeurs libyens envoient notamment des milliers de migrants traverser la mer Méditerranée à bord d’embarcations précaires et surchargées, et nombre de migrants se noient avant d’atteindre les côtes européennes.

Laisser un commentaire