Share
Lutte antiterroriste russe et américaine, laquelle est vraie?!   

Lutte antiterroriste russe et américaine, laquelle est vraie?!  

La Russie assène un coup dur aux groupes armés en champ de bataille, donnant, en même temps, une gifle aux Américains, sur le plan politique.

C’est ce qu’a écrit le journal américain Washington Post qui établit ainsi un parallèle entre les attaques anti-Daech menées par Washington et Moscou. « Par les tirs de missiles depuis la mer Caspienne et qui ont tous atteint les cibles prédéterminées, le Président russe Vladimir Poutine a donné une gifle aux forces américaines ; le bilan des Russes ne ressemble donc pas à celui des Américains qui, par erreur, ont visé un hôpital de Médecins Sans Frontières à Kunduz sur le sol afghan.

Suite aux coordinations avec le gouvernement syrien, la Russie vise depuis le 30 septembre les positions des groupes terroristes dans ce pays. Les Russes sont passés à l’action dans la lutte anti-terroriste en Syrie, tandis que la coalition américaine anti-Daech n’a pas enregistré d’acquis considérables, depuis plus d’un an, ni sur le plan politique ni sur le champ de bataille. Faisant preuve d’une approche ambivalente, la coalition anti-Daech américaine a parfois agi en faveur des daechistes en Syrie et visé, par erreur, les positions des forces irakiennes. Sur le plan politique, aussi, la coalition américaine a échoué à se faire allier les opinions publiques et les Etats impliqués dans la lutte contre le terrorisme, et cela, à tel point que le Premier ministre irakien, Haidar Al-Abadi, un an après la formation de l’alliance anti-Daech sous la houlette des Eatts-Unis, se montre favorable à des opérations semblables de la part des Russes, contre les terroristes en Irak.
Pire encore, la coalition anti-Daech américaine est elle-même accusée de coopération avec ce groupe barbare ; elle a même envoyé des armes aux assassins daechistes opérant sur le sol irakien. A cela, s’ajoute les ingérences américaines dans les affaires intérieures de l’Irak qui perturbent la lutte menée par les forces irakiennes contre les terroristes dans les provinces à population sunnite surtout à Al-Anbar dans l’Ouest. Sous couvert de la coalition anti-Daech, les Etats-Unis semblent suivre plutôt leurs propres intérêts. A travers les opérations de spectacle, les Américains cherchent en fait à influer sur certains groupes sur la scène de la politique interne irakienne.
Ceci dit, en ce qui concerne l’approche américaine dans la lutte contre le terrorisme, la distance est énorme entre l’acte et la parole dans la mesure où la Russie a agi plutôt d’une façon cohérente dans ses opérations anti-terroristes de ces deux dernières semaines. C’est dans le cadre des coordinations avec le Président syrien Bachar Al-Assad que la Russie a frappé les positions des terroristes auprès desquels elle ne fait d’ailleurs aucune distinction de Bon et de Mauvais terroriste. La politique de Moscou dans la lutte contre le terrorisme est claire et on peut y remarquer une cohérence entre son action sur les plans politique et pratique, ce que confirme, d’ailleurs, la réaction du Premier ministre irakien et des autres pays indépendants qui ont accueilli favorablement les opérations russes en Syrie.
Afrique Rédaction avec IRIB

Laisser un commentaire

*