Share
Lutte contre le terrorisme : le Niger, le Burkina Faso et le Mali décident de créer une force mixte de sécurité

Lutte contre le terrorisme : le Niger, le Burkina Faso et le Mali décident de créer une force mixte de sécurité

Lutte contre le terrorisme : le Niger, le Burkina Faso et le Mali décident de créer une force mixte de sécurité
Summary:
Les gouvernements nigérien, malien et burkinabè ont décidé mardi de la création d'une Force Mixte de Sécurité afin de lutter efficacement contre le terrorisme.

0%

Lutte contre le terrorisme : le Niger, le Burkina Fasso et le Mali décident de créer une force mixte de sécurité

Les gouvernements nigérien, malien et burkinabè ont décidé mardi de la création d’une Force Mixte de Sécurité afin de lutter efficacement contre le terrorisme.

C’est ce qui ressort du communiqué final de la 2ème Conférence Extraordinaire des pays membres de l’Autorité de Développement intégré de la Région du Liptako-Gourma (ALG), qui a réuni mardi à Niamey, les présidents Mahamadou Issoufou du Niger, Roch Marc Christian Kaboré du Burkina Faso et le Premier ministre Modibo Keïta du Mali, en présence des ministres en charge des Affaires étrangères et de la Défense des pays membres.

Selon le président Issoufou Mahamadou, lors d’une conférence de presse, il s’agira de mutualiser les efforts et les renseignements pour parvenir à des résultats tangibles dans la lutte contre le terrorisme, le grand banditisme et la criminalité transfrontalière qui touchent durablement les pays de la sous-région et entravent leurs efforts de développement.

Les participants ont rappelé le contexte douloureux dans lequel se tient cette session, marqué notamment par les récents attentats terroristes qui ont endeuillé le Mali.

La bande sahélo saharienne dont font partie les trois pays membres, rappelle-t-on, est confrontée ces dernières années à une situation sécuritaire préoccupante marquée par la recrudescence des attaques meurtrières et dévastatrices perpétrées par des mouvements terroristes et autres organisations criminelles ainsi que des narcotrafiquants.

« Je n’ai aucun doute qu’en mutualisant nos efforts, nous parviendrons à bout des terroristes et des criminels pour le développement de nos Etats », a indiqué Mahamadou Issoufou.

Créée le 3 décembre 1970, à Ouagadougou (Burkina Faso), l’Autorité de Développement intégré de la région du Liptako-Gourma (ALG), a pour mission la promotion du développement harmonieux et intégré de la région du Liptako-Gourma, par la mise en valeur, en commun, dans un cadre régional, des ressources minières, énergétiques, hydrauliques, agropastorales et piscicoles dans sa zone d’intervention.

Il regroupe le Burkina Faso, le Mali et le Niger et a son siège à Ouagadougou. Avec Agence

Laisser un commentaire