Share
Madagascar : douze millions de dollars pour financer les élections en 2018

Madagascar : douze millions de dollars pour financer les élections en 2018

Madagascar : douze millions de dollars pour financer les élections en 2018
Summary:
"Le montant prévu pour la préparation et l'organisation des élections prévues en 2018 est de 12.000.000 de dollars américains", a indiqué lundi à Xinhua, Hery Rakotomanana, président de la Commission électorale indépendante (CENI) de Madagascar, à Antananarivo, capitale du pays.

0%

Madagascar : douze millions de dollars pour financer les élections en 2018

« Le montant prévu pour la préparation et l’organisation des élections prévues en 2018 est de 12.000.000 de dollars américains », a indiqué lundi à Xinhua, Hery Rakotomanana, président de la Commission électorale indépendante (CENI) de Madagascar, à Antananarivo, capitale du pays.

Il a révélé cette information en marge de la cérémonie de signature du document de projet Soutien au cycle électoral de Madagascar (SACEM) par le gouvernement à travers la CENI et la communauté internationale s’est tenue lundi à Antananarivo, la capitale malgache.

« Le SACEM est une convention de financement pour appuyer l’effort du gouvernement de Madagascar sur tout le processus électoral en vue d’élections transparentes, inclusives et crédibles en 2018 », a fait savoir Olivier Solonandrasana Mahafaly, Premier ministre de Madagascar, en marge de la cérémonie de la signature du projet, au siège de la CENI à Antananarivo.

Selon lui, il s’agit d’un appui financier et technique par les experts internationaux sur les élections. Il a souligné que le gouvernement malgache apportera également sa contribution financière à l’organisation des scrutins transparents et inclusifs prévus se tenir en 2018.

« Les réunions techniques se tiendront afin de définir avec tous les techniciens du ministère du Budget et de Finances ainsi que tous les partenaires techniques et financiers la part de l’Etat malgache et des bailleurs », a précisé lundi le chef du gouvernement malgache.

« Madagascar est en mode pré-électoral où la liste électorale est en préparation, tous les textes régissant les élections en gestation et les électeurs malgaches sont conscientisés à s’inscrire à la liste électorale », a ajouté M. Rakotomanana, président de la CENI.

Lors des élections de sortie de crise à Madagascar en 2012 et 2013, la communauté internationale a contribué à hauteur d’environ 60.000.000 de dollars dans la convention de financement des élections dénommée Programme d’appui au cycle électoral à Madagascar (PACEM).

Xinhua

Laisser un commentaire

*