Share
Madagascar : Le Président appelle la population au calme

Madagascar : Le Président appelle la population au calme

Madagascar : Le Président appelle la population au calme
Summary:
Dans un message à la Nation, le président malgache Hery Rajaonarimampianina, a déploré des événements aux allures d’un coup d’Etat

0%

Madagascar : Le Président appelle la population au calme

Dans un message à la Nation, le président malgache Hery Rajaonarimampianina, a déploré des événements aux allures d’un coup d’Etat. Le président de la République malgache a adressé, dimanche, un message à la Nation et a répondu à l’appel à sa démission lancé par l’opposition.

«J’appelle la population au calme. Nous vivons et pratiquons la démocratie mais les évènements de samedi dernier prennent l’allure d’un coup d’Etat», a déclaré le Président Hery Rajaonarimampianina.

Il rappelle, ainsi, les nombreuses crises qui sont déjà survenues dans le pays.

«Les pertes causées par les crises antérieures sur l’économie sont incommensurables et nous continuons de vivre les séquelles de ces crises. Des efforts ont été réalisés mais d’autres restent à faire», poursuit – il.

Le chef de l’Etat a également lancé un avertissement à l’endroit des «fauteurs de troubles» et s’est dit ouvert au dialogue.

Samedi, les députés de l’opposition ont initié une manifestation devant l’Hôtel de ville, siège de la mairie à Analakely, Antananarivo, Capitale de Madagascar.

Ces parlementaires ont prévu de faire un rapport à la population sur les lois électorales dont ils contestent l’adoption à l’Assemblée Nationale le 3 avril dernier.

Face à la répression des forces de l’ordre qui ont été déployés en masse sur les lieux, le rassemblement s’est transformé en affrontements entre manifestants et militaires, provoquant des morts et des blessés.

Le bilan est de deux morts et une quinzaine de blessés d’après les responsables de l’Hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona où les blessés ont été évacués.

«17 blessés dont 3 graves ont été évacués dans nos services d’urgence. Deux des 3 blessés ont succombé, tandis que 13 autres sont toujours en soin selon les responsables de l’hôpital au cours d’une conférence de presse, tenue en fin d’après – midi, dimanche.

Une série de déclaration a émané des membres de la communauté internationale, dimanche.

L’Ambassadeur de l’Union Européenne et les Ambassadeurs de l’Allemagne, de la France et du Royaume Uni ont appelé tous les acteurs politiques «à faire preuve de responsabilité et de retenue, et à privilégier le dialogue et déplorent l’utilisation de la violence».

L’Union Européenne «réitère aussi sa position de principe en faveur d’élection présidentielle en 2018, crédible, transparente et inclusive et rappelle la nécessité de respecter les droits de l’homme, notamment la liberté d’expression et le droit de réunion pacifique».

Pour sa part, Ahmed Youssouf Hawa, Représentante spéciale du président de la Commission de l’Union Africaine à Madagascar a déclaré que «Madagascar n’a pas besoin de replonger dans une situation difficile à quelques mois des élections».

Suite à la répression de la manifestation de samedi, l’opposition avait appelé le Président à démissionner et a annoncé, par ailleurs, la poursuite des manifestations en invitant toutes les forces vives du pays (fonctionnaires, politiciens, étudiants, etc.) à manifester lundi.

Laisser un commentaire