Share
Mali : après l’attaque d’une base de l’ONU, les assaillants armés prennent d’assaut un hôtel qui abrite des casques bleus

Mali : après l’attaque d’une base de l’ONU, les assaillants armés prennent d’assaut un hôtel qui abrite des casques bleus

Dans le même temps, les échanges de tirs se poursuivent dans la base de l’ONU où il y aurait au moins un mort et plusieurs blessés (source sécuritaire)

Un groupe armé a pris d’assaut vendredi matin, un hôtel de la ville de Tombouctou, qui abrite des casques bleus, après avoir attaqué dans un premier temps une base de l’ONU, a appris Anadolu de sources concordantes.

Plusieurs présumés « djihadistes », qui avaient attaqué, vendredi matin, une base de la Minusma se sont repliés vers un hôtel de Tombouctou, « La Palmeraie », qui abrite le contingent nigérian de la police des Nations-Unies, ont déclaré des témoins oculaires qui parlent “d’une prise d’otages en cours” et de “coups de feu”.

Aucune information concernant le nombre de personnes présentes dans l’hôtel n’a pu être obtenu auprès de la mission onusienne jusqu’à 10h30 GMT.

Au niveau de la base de l’ONU, près de dix assaillants affrontent encore des casques bleus. D’après une source militaire, les affrontements ont fait pour le moment au moins un mort et deux blessés. Mais plusieurs habitants font état d’un bilan bien plus lourd.

Peu de temps avant le début des échanges de tirs, une explosion au check-point de Kaïbara, à l’entrée de Tombouctou, avait été entendue. Il s’agirait d’un véhicule piégé. Au moins deux personnes auraient été tuées, selon une autre source sécuritaire, mais aucune confirmation officielle n’a pu être obtenue.AA/Tombouctou/El Hadj Djitteye/Moussa Bolly

Laisser un commentaire