Share
Mali : deux casques bleus tchadiens tués à Kidal par un soldat de leur contingent

Mali : deux casques bleus tchadiens tués à Kidal par un soldat de leur contingent

 

Deux casques bleus tchadiens au Mali ont été tués jeudi dans le camp de MINUSMA à Kidal (nord-est) par un soldat tchadien lors des tensions dans leur contingent, apprend-on de sources sécuritaires au sein de la mission de l’Onu au Mali (Minusma).

Selon les même sources, un soldat tchadien “mutin” a tiré sur un commandant de son contingent, en le tuant ainsi qu’un autre soldat tchadien.

Joint par Xinhua, Olivier Salgado, porte-parole de la MINUSMA, a confirmé l’incident lors duquel, “un commandant, sur qui le soldat tireur a tiré, est mort”. Son tir a fait “un dommage collatéral” puisque “un autre soldat, un docteur, a été tué également par balle”.

Pour l’instant, on ignore les raisons de cet incident. Le tireur a été arrêté immédiatement et une enquête est ouverture pour situer les circonstances et les motivations de cet soldat, a expliqué Olivier Salgado.

Ces faits interviennent au moment où quelques dizaines de casques bleus tchadiens se disent “mécontents de leurs conditions de vie et de travail dans le nord du Mali”, expliquent des sources sécuritaires à la Minusma.

L’an dernier, le contingent tchadien de la Minusma avait abandonné à deux reprises ses positions dans le nord du Mali pour réclamer le paiement d’arriérés de salaires.

Certains soldats avaient même quitté leurs positions de Kidal et de Tessalit (nord-est) pour se rendre à Gao (nord).

Avec 1.151 militaires et policiers (sur un effectif total de près de 11.700 hommes à la mi-décembre 2015), le contingent tchadien est le troisième en nombre de la Minusma, derrière ceux du Burkina-Faso (1.742) et du Bangladesh (1.725). La Minusma est déployée au Mali depuis juillet 2013.

Laisser un commentaire