Share
Manifestations Du 26 Mai : une policière et un Manifestant tués à Goma, selon l’ONU, la police dément

Manifestations Du 26 Mai : une policière et un Manifestant tués à Goma, selon l’ONU, la police dément

Manifestations Du 26 Mai : une policière et un Manifestant tués à Goma, selon l’ONU, la police dément
Summary:
Une policière et un manifestant ont été tués jeudi à Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo, lors de manifestations hostiles à Joseph Kabila qui avaient été interdites par les autorités locales, selon des informations de l’ONU démenties par la police congolaise.

0%

Manifestations Du 26 Mai : une policière et un Manifestant tués à Goma, selon l’ONU, la police dément

Une policière et un manifestant ont été tués jeudi à Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo, lors de manifestations hostiles à Joseph Kabila qui avaient été interdites par les autorités locales, selon des informations de l’ONU démenties par la police congolaise.

A Goma, une femme policier a été tuée par une foule et il y a eu un manifestant tué par la police, a déclaré José Maria Aranaz, chef du Bureau conjoint des Nations unies pour les droits de l’Homme en RDC (BCNUDH).

C’est une fausse information. Aucun de mes agents n’est mort pendant l’intervention, l’a contredit dans une déclaration le chef de la police de Goma, le colonel Blaise Dimundu.

Nous démentons, a également affirmé le colonel Pierre Rombaut Mwanamputu, porte-parole de la Police nationale congolaise à Kinshasa.

Par ailleurs, selon le colonel Mwanamputu, le civil tué à Goma est un pillard tué par une balle partie lors d’une rixe entre un groupe de jeunes et un agent de police à qui ils tentaient de subtiliser l’arme.

A Goma, a ajouté l’officier, on dénombre au total jeudi cinq policiers et deux civils blessés, tant lors de manifestations interdites que lors de tentatives de pillages. Selon M. Aranaz, deux manifestants ont été blessés par la police dans cette ville.

ROM / LC

Laisser un commentaire