Share
Maroc-COP 22: Des protestataires marocains ont brûlé le drapeau israélien

Maroc-COP 22: Des protestataires marocains ont brûlé le drapeau israélien

Maroc-COP 22: Des protestataires marocains ont brûlé le drapeau israélien
Summary:
La 22e Conférence des parties (COP22) de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, qui se déroule actuellement dans la ville marocaine de Marrakech, a été émaillée d'incidents, après que fut arboré le drapeau israélien. Cela a suscité la colère de centaines de Marocains, qui sont descendus aujourd'hui, jeudi 10 novembre 2016, dans les rues de plusieurs villes du pays, notamment la capitale Rabat.

0%

Maroc-COP 22: Des protestataires marocains ont brûlé le drapeau israélien


La 22e Conférence des parties (COP22) de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, qui se déroule actuellement dans la ville marocaine de Marrakech, a été émaillée d’incidents, après que fut arboré le drapeau israélien.

Cela a suscité la colère de centaines de Marocains, qui sont descendus aujourd’hui, jeudi 10 novembre 2016, dans les rues de plusieurs villes du pays, notamment la capitale Rabat.

“Le fait que l’on fasse flotter le drapeau israélien à l’endroit où se déroule cette conférence signifie la reconnaissance officielle d’Israël par le Maroc, et cela est inacceptable”, a déclaré l’un des participants.

Cette marche de protestation a été organisée après que le gouvernement marocain a décliné la proposition d’un certain nombre d’associations de défense de la cause palestinienne, qui l’exhortaient à prendre des mesures contre la participation d’Israël à cette conférence sur le climat.

Lors de cette manifestation, le cortège a scandé des slogans anti-américains et anti-israéliens et a mis le feu au drapeau israélien.

Plus tôt, le Comité national pour la Palestine avait dénoncé “la présence d’Israël sur le territoire marocain”. Cette ONG a également exprimé son opposition à “toute forme de normalisation avec Israël, quel qu’en soit le prétexte”.

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar, a dénoncé ce qu’il a qualifié “d’exploitation politique de la conférence sur les changements climatiques”.

Cette conférence a débuté le lundi 7 novembre et continuera jusqu’au 18. PressTV

Laisser un commentaire