Share
Maroc-COP 22: Des protestataires marocains ont brûlé le drapeau israélien

Maroc-COP 22: Des protestataires marocains ont brûlé le drapeau israélien

Maroc-COP 22: Des protestataires marocains ont brûlé le drapeau israélien
Summary:
La 22e Conférence des parties (COP22) de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, qui se déroule actuellement dans la ville marocaine de Marrakech, a été émaillée d'incidents, après que fut arboré le drapeau israélien.Cela a suscité la colère de centaines de Marocains, qui sont descendus aujourd'hui, jeudi 10 novembre 2016, dans les rues de plusieurs villes du pays, notamment la capitale Rabat.

0%

Maroc-COP 22: Des protestataires marocains ont brûlé le drapeau israélien


La 22e Conférence des parties (COP22) de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, qui se déroule actuellement dans la ville marocaine de Marrakech, a été émaillée d’incidents, après que fut arboré le drapeau israélien.

Cela a suscité la colère de centaines de Marocains, qui sont descendus aujourd’hui, jeudi 10 novembre 2016, dans les rues de plusieurs villes du pays, notamment la capitale Rabat.

« Le fait que l’on fasse flotter le drapeau israélien à l’endroit où se déroule cette conférence signifie la reconnaissance officielle d’Israël par le Maroc, et cela est inacceptable », a déclaré l’un des participants.

Cette marche de protestation a été organisée après que le gouvernement marocain a décliné la proposition d’un certain nombre d’associations de défense de la cause palestinienne, qui l’exhortaient à prendre des mesures contre la participation d’Israël à cette conférence sur le climat.

Lors de cette manifestation, le cortège a scandé des slogans anti-américains et anti-israéliens et a mis le feu au drapeau israélien.

Plus tôt, le Comité national pour la Palestine avait dénoncé « la présence d’Israël sur le territoire marocain ». Cette ONG a également exprimé son opposition à « toute forme de normalisation avec Israël, quel qu’en soit le prétexte ».

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Salaheddine Mezouar, a dénoncé ce qu’il a qualifié « d’exploitation politique de la conférence sur les changements climatiques ».

Cette conférence a débuté le lundi 7 novembre et continuera jusqu’au 18. PressTV

Laisser un commentaire