Share
Mensonge et trahison du populiste Trump: rien pour le mur dans le projet de loi sur le financement des dépenses

Mensonge et trahison du populiste Trump: rien pour le mur dans le projet de loi sur le financement des dépenses

Les républicains et les démocrates du Congrès américain se sont entendus dimanche soir, pour adopter un projet de loi sur le financement des dépenses fédérales de plus d’un billion de dollars (1000 milliards), ce qui permettra de financer les opérations quotidiennes de pratiquement toutes les agences fédérales jusqu’en septembre 2017.

Mensonge et trahison du populiste Trump: rien pour le mur dans le projet de loi sur le financement des dépenses
Summary:
Les républicains et les démocrates du Congrès américain se sont entendus dimanche soir, pour adopter un projet de loi sur le financement des dépenses fédérales de plus d'un billion de dollars (1000 milliards), ce qui permettra de financer les opérations quotidiennes de pratiquement toutes les agences fédérales jusqu'en septembre 2017.

0%

Mensonge et trahison du populiste Trump: rien pour le mur dans le projet de loi sur le financement des dépenses

Les républicains et les démocrates du Congrès américain se sont entendus dimanche soir, pour adopter un projet de loi sur le financement des dépenses fédérales de plus d’un billion de dollars (1000 milliards), ce qui permettra de financer les opérations quotidiennes de pratiquement toutes les agences fédérales jusqu’en septembre 2017.

Les représentants ont refusé de financer la proposition de Donald Trump, de construire un mur le long de la frontière des États-Unis avec le Mexique.

L’accord survient après plusieurs semaines de négociations, évitant ainsi une paralysie du gouvernement.

La loi sur le financement des dépenses fédérales représente la première loi bipartisane majeure à être adopté depuis le début du mandat de Donald Trump.

Même si le projet de loi de financement des dépenses fédérales ne permet pas la construction d’un mur avec le Mexique, il permet toutefois d’augmenter les dépenses militaires de plusieurs milliards de dollars, comme le souhaitait Donald Trump.

Laisser un commentaire