Share
Mexique: cinq cadavres découverts, mains liées, dans un quartier aisé de Mexico

Mexique: cinq cadavres découverts, mains liées, dans un quartier aisé de Mexico

Les corps de cinq personnes, criblés de balles, les mains liées avec du ruban adhésif et présentant des traces probables de tortures, ont été trouvés dans une propriété d’un quartier aisé de Mexico, ont annoncé samedi les autorités locales.

«Les corps des victimes sont ceux de quatre femmes et d’un homme» tués «par des armes à feu», a indiqué le cabinet du procureur de la capitale mexicaine dans un communiqué.

Auparavant, une source policière avait annoncé que les personnes ainsi découvertes mortes «avaient les mains liées, certains corps présentant de possibles traces de tortures». Elle avait initialement parlé de trois femmes et de deux hommes tués.

Un porte-parole du parquet de Mexico a précisé à l’AFP que les cadavres avaient été trouvés vendredi soir dans la zone de Narvarte, dans le sud de la capitale, après un appel des voisins de la propriété.

Selon le communiqué du cabinet du procureur, qui enquête sur l’identité des victimes et les mobiles de ces multiples homicides, trois des femmes tuées vivaient dans la zone de Narvarte. Les corps de deux femmes ont été découverts dans une chambre, ceux d’une troisième et de l’homme se trouvaient dans une autre pièce tandis que celui de la quatrième femme, identifiée comme étant une femme de ménage, était dans une salle de bains.

Selon certains médias, une des victimes pourrait être une étrangère, mais sa nationalité n’a pas été précisée.

Le Mexique connaît une vague de violences liée au trafic de drogue qui a fait plus de 100 000 morts et 22 000 disparus depuis 2006, lorsque le gouvernement a entamé une opération militaire contre le crime organisé.

La découverte de cadavres présentant des traces de tortures est généralement liée à des règlements de comptes entre trafiquants de drogue, essentiellement dans les États du nord du Mexique.

Toutefois, ce genre de découverte est assez rare à Mexico même, ville restée plutôt à l’écart de ce type de violences.

Laisser un commentaire