Share
Mexique : Faits-divers «J’ai été violée 43 000 fois»

Mexique : Faits-divers «J’ai été violée 43 000 fois»

La Mexicaine Karla Jacinto, 23 ans, victime de 4 ans d’esclavage.  Image: CNN


Une Mexicaine de 23 ans, qui a survécu à 4 ans de trafic sexuel, accepte de témoigner pour aider d’autres femmes à s’en sortir.

La chaîne américaine CNN donne la parole à la Mexicaine Karla Jacinto, aujourd’hui âgée de 23 ans, enrôlée dès l’âge de 12 ans dans un réseau de prostitution. Elle se considère à présent comme une survivante de ce trafic d’êtres humains, et accepte de témoigner devant le Congrès américain entre autres institutions pour aider les femmes à s’en sortir.

«J’ai été violée 43’200 fois», raconte-t-elle. «On m’a forcée à me soumettre à tous les genres de fétiches possibles et imaginables auprès de plus de 40’000 clients». Celle-ci raconte qu’elle a été violée par 30 hommes par jour pendant 4 ans, travaillant de 10 heures du matin à minuit, tous les jours, de 2004 à 2008, pour le compte d’une organisation criminelle. Pendant les 4 ans qu’a duré son cauchemar, elle est tombée enceinte d’un de ses proxénètes, et a donné naissance à son enfant à l’âge de 15 ans. Le proxénète s’est ensuite servi de cet enfant pour l’intimider, explique-t-elle.

C’est une équipe de policiers corrompus qui a fini par la «sauver» – mais seulement après avoir profité de ses services. «Ils savaient bien qu’on était mineures. Nos corps n’étaient même pas encore développés (…) Il y avait des filles qui avaient seulement 10 ans. Des filles qui pleuraient. Elles ont dit aux policiers qu’elles étaient mineures, mais personne n’y a prêté attention».

Forcée à la prostitution à Guadalajara

Déjà violée à l’âge de 5 ans par un membre de sa famille, la pré-adolescente qu’elle était à l’âge de 12 ans a saisi l’occasion de quitter son environnement familial en suivant à Mexico un homme de 22 ans qui lui faisait la cour. «J’ai vécu avec lui pendant 3 mois. Il m’a très bien traitée, il m’achetait des vêtements, il m’accordait de l’attention, m’offrait des chaussures, des fleurs, du chocolat, tout allait bien. Jusqu’à ce qu’il l’oblige à se prostituer à Guadalajara.

La jeune femme utilise son témoignage aujourd’hui pour dénoncer le trafic des enfants et des femmes et exhorter les femmes et hommes politiques à travers le monde à ne pas ignorer le problème. 80% des 20 à 30 millions de personnes considérées comme victimes d’esclavage moderne participent au trafic sexuel, note leTelegraph. Parmi eux, on estime que deux millions d’enfants se trouvent dans la situation qu’a fuie Karla Jacinto. L’initiative de CNN «Fly To Freedom» invite à s’impliquer dans la lutte contre l’esclavage du XXIe siècle.(nxp) Par Célia Héron

Laisser un commentaire

*