Share
Mgr Fulgence Muteba, la démission de Katumbi : « un signe de prise de conscience de la valeur politique »

Mgr Fulgence Muteba, la démission de Katumbi : « un signe de prise de conscience de la valeur politique »

La démission de Moïse Katumbi du PPRD et de son poste de gouverneur du Katanga est « un acte de noblesse, un signe de prise de conscience de la valeur politique et un message très important » pour la consolidation de la démocratie en RDC. L’évêque du diocèse de Kilwa Kasenga dans l’ex-Katanga et président de la commission épiscopale des communications sociales, Monseigneur Fulgence Muteba, l’a déclaré le week-end à Radio Okapi.

« Quand on s’engage en politique, on a des convictions. Et quand on se rend compte qu’il y a déviation, je crois que la démission est un message important », affirme Mgr Fulgence Muteba.

Par ailleurs, le prélat a rejeté les allégations selon lesquelles Moïse Katumbi s’est enrichi grâce à son poste de gouverneur. Le prélat catholique affirme qu’il s’agit d’un faux débat : « Je pense que c’est complétement farfelu. Je suis témoin du travail qu’il est en train d’abattre, parce que je suis pasteur de sa région d’origine. La famille Katumbi est une famille riche depuis toujours. La politique n’est pas un lieu d’enrichissement pour cette famille ».

Mgr Fulgence Muteba conseille à la classe politique congolaise « d’élever le débat ».

« Dans une démocratie, la majorité doit avoir du respect à la fois pour son opposition mais  aussi pour les institutions indépendantes comme les églises, la communauté internationale. Au lieu de se perdre dans une rhétorique arrogante, il est important de se concentrer sur les problèmes soulevés par ce groupe d’individus pour que notre pays puisse aller de l’avant », a-t-il fait savoir.

En outre, l’évêque de Kilwa Kasenga estime que le respect du délai constitutionnel est « un point d’honneur », invitant la majorité au pouvoir « à se ressaisir et à arrêter de multiplier des décisions qui énervent la constitution ».

Moïse Katumbi a annoncé mardi 29 septembre sur Twitter sa démission du PPRD et de son poste de gouverneur du Katanga.

Dans la déclaration accompagnant l’annonce de sa démission, il a dénoncé un certain nombre de dérives imputables, selon lui, aux autorités de Kinshasa.

Okapi

Laisser un commentaire

*