Share
Nigeria: pour la 4eme fois en 2 ans, Buhari repart en Grande-Bretagne pour raisons médicales

Nigeria: pour la 4eme fois en 2 ans, Buhari repart en Grande-Bretagne pour raisons médicales

Alors que la population s’interroge sur son aptitude à gérer le pays, le président nigérian, Muhammadu Buhari, est reparti pour la Grande-Bretagne pour passer des examens médicaux. C’est ce qu’a révélé le 7 mai le porte-parole du président, Femi Adesina. « Toutefois, le gouvernement poursuivra normalement ses activités sous la houlette du vice-président, Yemi Osinbajo, » a-t-i indiqué.

Nigeria: pour la 4eme fois en 2 ans, Buhari repart en Grande-Bretagne pour raisons médicales
Summary:
Alors que la population s’interroge sur son aptitude à gérer le pays, le président nigérian, Muhammadu Buhari, est reparti pour la Grande-Bretagne pour passer des examens médicaux. C’est ce qu’a révélé le 7 mai le porte-parole du président, Femi Adesina. « Toutefois, le gouvernement poursuivra normalement ses activités sous la houlette du vice-président, Yemi Osinbajo, » a-t-i indiqué.

0%

Nigeria: pour la 4eme fois en 2 ans, Buhari repart en Grande-Bretagne pour raisons médicales

Alors que la population s’interroge sur son aptitude à gérer le pays, le président nigérian, Muhammadu Buhari, est reparti pour la Grande-Bretagne pour passer des examens médicaux. C’est ce qu’a révélé le 7 mai le porte-parole du président, Femi Adesina. « Toutefois, le gouvernement poursuivra normalement ses activités sous la houlette du vice-président, Yemi Osinbajo, » a-t-i indiqué.

Bien que la durée son séjour à Londres dépendra de ses médecins, le dirigeant, avant de partir dimanche dernier, a tenu à rassurer les Nigérians, leur affirmant qu’il n’y a rien à craindre.

Depuis son arrivée au pouvoir en mai 2015, c’est la quatrième fois que le chef de l’Etat passe la barre à son vice-président. Il a déjà, en début de cette année, passé sept semaines en Grande-Bretagne pour raisons médicales.

Au vu de ces évènements, les autorités désirent éviter que se répète le scenario de 2010 où a lieu une guerre de succession après la mort du président Umary Yar’ Adua, des suites d’une longue maladie, qui avait ouvert la voie à son vice-président Goodluck Jonathan. A.ECOFIN

Laisser un commentaire

*